Syli

Antonio pique une colère noire après la défaite de la Guinée face à la Libye.

TUNIS– La défaite (0-1) concédé par le Syli national de Guinée ce lundi à Monastir en Tunisie lors de la 4e journée des éliminatoires du mondial 2018 n’est pas du goût du président de la fédération guinéenne de football, Antonio Souaré.

Dès le coup de sifflet final de l’arbitre ivoirien de cette rencontre, la main à la bouche en signe d’étonnement, le boss du football guinéen était dans tous ses états , difficile d’ailleurs de le calmer. Il est resté près de dix minutes debout sans dire mot. Une défaite qui lui est visiblement passée à travers de la gorge, comme tous les guinéens présents en Tunisie pour cette rencontre.

Même pour aller dans les vestiaires des joueurs tenir un discours, il aura fallu l’implication d’un de ses conseillers pour faire désister le  Président du Horoya .

« On pouvait comprendre cette défaite si au moins l’équipe avait bien joué. Mais, la Guinée n’a pas du tout montré qu’elle avait vraiment envie de gagner ce match. C’est inadmissible que la Libye qui n’a pas de championnat depuis des années nous batte. On comprend donc la colère du président. Il a tout a fait raison » déclare un responsable.

Pour couronner le tout, Antonio Souaré n’a fait qu’une brève apparition à l’hôtel des joueurs avant de regagner sa résidence à Sousse, très remonté.

Pour cette fois-ci, la colère du président de la Féguifoot était à juste raison au vu de la prestation médiocre des joueurs du Syli national.

Mohamed Lamine Touré

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Les plus lus

To Top