CAN

CAN à 24 équipes, compétition en juin : La nouvelle reforme de la CAF.

RABAT– Réuni ce jeudi 20 juillet dans la capitale Marocaine, le comité exécutif de la confédération africaine de football sur les bons conseils de ses nombreux invités du monde du football , a l’issue d’un forum qu’elle a organisée, a adapté une « résolution » qui touche aussi bien le nombre d’équipes participantes à la CAN, mais aussi la période de l’organisation des phases finales de la compétition.

Désormais, la CAN passe de 16 à 24 équipe et ses phases finales se dérouleront aussi désormais, de juin à juillet.

La CAF justifie le grossissement du nombre d’équipes en phases finales de la CAN, par le souci, de faire bénéficié au maximum de pays de l’Afrique, cette fête du football continental.

Le glissement de date est aussi fait dit-elle, pour un souci d’harmonisation avec le calendrier de la FIFA.

Ce changement de dates devrait mettre un terme aux conflits d’intérêts entre les pays africains aux clubs européens. Ces derniers n’apprécient guère le départ de leurs joueurs en pleine saison vers leurs équipes nationales respectives dans le but de jouer la CAN .

Parmi les propositions qui ont été par contre rejetées par la CAF, figure le changement de la périodicité de la compétition qu’on a voulu pour 4ans au lieu de 2ans comme c’est le cas maintenant.

Pas aussi de délocalisation de la CAN dans un pays européen ou Asiatique comme le souhaitaient certains, ni d’invitations adressées à 3 ou 4 nations non-africaines sur le modèle de la Copa America.

Les conséquences de l’augmentation du nombre d’équipes se feront sentir sur le règlement des éliminatoires et le cahier de charge d’organisation de l’évènement, qui prendront tous un coup majeur.

Le Cameroun, pays organisateur de la CAN 2019, qui avait du mal à satisfaire le cahier de charge pour une compétition à 16, aura du mal à se conformer à la nouvelle donne .

Pour éviter toute déconvenue de dernières minutes, le Maroc et la Tunisie se positionnent comme étant de bonnes alternatives.

Alpha Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Les plus lus

To Top