National

Deuxième saison ligue-pro : une année d’apprentissage de trop.

Conakry– Il y a deux ans, que la fédération guinéenne de football , sous la férule de Salifou Camara SuperV, a accepté de créer une ligue-pro, un organe qui déchoit par conséquent, la même fédération de l’organisation du championnat national de football.

Un acte majeur, qui, il faut le rappeler, est le fruit de la combinaison de la volonté du Président d’alors et des exigences posées par Antonio Souaré pour soutenir la candidature du même Président qui rempilait à l’époque pour un nouveau mandat à la tête de la Feguifoot.

Sans doute, le Président du Horoya, qui fût l’un des plus grands artisans de cette réélection, ayant alors accompli sa part de mission, prendra les commendes de la nouvelle ligue-pro, faisant ainsi du championnat, un championnat professionnel.

La première année, caractérisée par de nombreuses lacunes liées entre autres, à l’élaboration du calendrier des matches, au statut des clubs non conforme à la nouvelle donne qui s’impose à eux, ne culpabilisent pas pour autant, ces dirigeants qui trouvent de l’excuse dans l’apprentissage et dans l’expérimentation du nouvel ordre de fonctionnement du football local.

Une année après, c’est une nouvelle équipe qui reprend le flambeau.

Dans l’espoir de voir les choses s’améliorer considérablement, sans interroger la qualité des hommes forts de cet organe, ces beaux rêveurs ont été deçus.

Du tâtonnement et de l’à-peu-près caractéristiques d’un grand amateurisme, ont persisté de la plus belle, malgré la volonté du nouveau Président qui n’a pas lésiné sur les moyens.

Tenez-vous bien, c’est en Guinée et avec la ligue-pro, que le calendrier a affiché le record mondial historique de plus de 7 matchs en retard pour un club à l’occurrence le Horoya. Cette déconvenue à elle seule, suffit pour juger le travail dont se glorifient , les techniciens de cette ligue-pro.

Des promesses, de belles promesses, sont encore faites afin de changer cette image en lambeau du championnat guinéen qui a perdu tout son engouement et toute son attractivité.

Les fans du football, sont tentés de croire à la bonne volonté du Président de cette ligue-pro doublé de son engagement qui apparait jusque-là propre.

Ces mêmes fans, sachant aussi bien que le président de la ligue-pro Kerfalla Camara KPC est novice en la matière, craignent que les opportunistes ne mettent cela à profit pour le gruger et le détourner involontairement du bon chemin.

Alpha Diallo.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Les plus lus

To Top