Actualités

Fria : A la découverte du stade Da Bangoura qui se trouve dans un état précambrien.

Conakry-La préfecture de Fria comme d’ailleurs toutes les villes de l’intérieur du pays, n’a pas un stade qui répond au minimum des normes. C’est une terre battue avec des flaques d’eau et de la boue pendant cette période de pluies, ce qui rend alors incontestablement la pratique du football impossible.

La cité aux trois immeubles, a juste un espace de jeu non aménagé. Et c’est paradoxalement là où le club de la ville ‘’Alu Star’’ et Arsyf FC disputent leurs matchs.

Pendant la saison sèche, c’est un autre état qui contraste avec celui-là , de la poussière suffocante, qui est tout aussi mauvais pour les acteurs du football.

Rahim SOW Directeur sportif de Arsyf Football Club de Fria témoigne « c’est bien dans le stade Da Bangoura où l’on s’entraîne, un stade très difficile à pratiquer. Pendant la saison sèche, on peut se débrouiller. Mais pendant la saison des pluies, pour y jouer, il faut mobiliser les enfants pour nous aider à faire évacuer l’eau sur le terrain ou bien on reporte le match. C’est vraiment difficile, on a la chance, tous les joueurs sont pris en charge pour le volet sanitaire par le club AFC parce qu’à chaque match ou à chaque entraînement intense, on a des joueurs blessés. L’état du terrain empêche les joueurs de bien s’exprimer . A l’absence de la maman on se contente de la grand mère on y peut rien. »

Pourtant, la cité des alumines mérite plus qu’un stade pour sa jeunesse amoureuse du cuir rond à cause de son gisement d’aluminium qui a été exploité plus de 50 ans par la société Russe (Russal).

BARRY A.O.B
De retour de Fria.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top