Nouvelle bannière Guinée Games
National

Académie Antonio Souaré ouvre en novembre

Conakry – Le président du Horoya rentre d’une semaine de visite à Dakar où il a signé avec le Sacré Cœur de Dakar un partenariat pour la construction de son centre de formation à Dubreka dans les mois à venir.

 

 

Si les travaux avaient déjà démarré par la construction de deux forages pour l’alimentation en eau du site, les travaux de construction des bâtiments et les terrains vont commencer dès le retour du président du Horoya de son déplacement d’Abidjan où son équipe joue le weekend prochain face aux ivoiriens de Séwé sport en Ligue des Champions africaines.

Le partenariat consiste à construire des terrains synthétiques, des bâtiments, mais aussi a formé des ouvriers guinéens pour l’entretien de ces ouvrages.

Il faut noter que le centre qui sera basé à Dubreka va démarrer avec deux terrains synthétiques, 1 terrain à gazon naturel, et deux autres terrains qui seront en projet. Il s’agit d’un terrain multifonctionnel qui pourra servir au tennis, au basket ou au handball. Les terrains seront dotés aussi de pistes d’athlétisme pour promouvoir cette discipline en Guinée.

Selon le président du Horoya AC, tout le financement est bouclé pour la réalisation des travaux et que n’eût été la saison des pluies les ouvrages auraient été rendus plus tôt par l’entreprise.

Le centre Sacré Cœur de Dakar est l’un des meilleurs centre en Afrique de l’ouest, avec une solide expérience et des installations de haut standing, nous apprend-t-on.

Le centre que je vais bâtir sera l’un des meilleurs sur le continent. Je ne suis pas venu pour faire de la propagande dans le football. J’ai un projet étudié et réfléchi qui s’étale sur 5 ans. J’ai tout prévu pour que le club et le centre soient dans l’élite du continent. Nous travaillons dans la durée avec comme objectif de garantir un avenir aux jeunes qui passeront par ce centre et ce club. Le centre fera une combinaison entre le sport et les études pour que les jeunes puissent faire quelque chose de leur vie. Voilà mon objectif qui repose sur une vision claire. Rien ne me découragera dans cette perspective, car je suis certain que c’est ainsi qu’on pourra développer le football dans notre pays”, a déclaré Antonio Souaré.

Le président du Horoya AC s’étonne de façon implicite qu’on attende qu’un homme venu d’ailleurs (NDLR, Samuel Eto’o) implante une infrastructure comme un centre en Guinée alors que de nombreux nationaux voulant investir dans le secteur sont ignorés et ne bénéficient d’aucun encouragement.

Je suis très fier d’avoir pu ramener grâce au Horoya le public dans les stades. Si aujourd’hui d’autres viennent, ça ne sera que pour le bénéfice du football guinéen. J’ai ouvert la voie pour qu’on aide cette discipline qui plaît tant aux Guinéens”, a souligné Antonio Souaré.

Le Horoya joue son avenir le weekend prochain à Abidjan face au Séwé sport qui l’a tenu en échec ici a Conakry le 16 février dernier. Pour Souaré, la qualification est possible au vu du match aller. L’équipe du Horoya va rallier Abidjan ce mercredi pour se préparer à cette rencontre décisive.

 

Séga Diallo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top