Nouvelle bannière Guinée Games
African Football
Interviews

AKB à Issiaga Sylla : «Quand on est cadre, on doit être exemplaire» (Interview)

CONAKRY- Le feuilleton Issiaga Sylla a focalisé les attentions et déchaîné les passions ces derniers jours. Le latéral gauche du Syli a été écarté de l’équipe pour cause d’indiscipline, dit-on, lui qui a outrepassé les mesures sanitaires imposées au sein de la sélection. Cette actualité n’a pas laissé indifférent Abdoul Karim Bangoura “AKB”. Le chef de département formation et développement de la fédération guinéenne de football, revient sur ce dossier. Dans cette interview qu’il nous a accordée ce samedi, l’ancien capitaine du Syli a aussi brossé l’actualité au sein du Syli.

Sur la mise à l’écart d’Issiaga Sylla par le staff du Syli..

AKB : C’est une situation regretable pour lui. Il a commis une faute qui a été sanctionnée par le staff technique et il n’y a rien à dire. Quand on est cadre d’une équipe, on doit être exemplaire. Il n’a jamais eu ce genre de problème en Club partout où il est passé. Moi même, je suis bluffé par sa discipline et son comportement au niveau de son club. Alors, il doit donner le même exemple en équipe nationale, surtout que c’est un cadre du Syli aujourd’hui. Tous les joueurs doivent se comporter comme ils le font en Club. Ce qu’ils ne font pas là-bas, faut qu’ils le fassent ici. Issiaga ne doit pas être choqué à cause de mon comportement où des propos.

Issiaga Sylla ne doit-il pas aujourd’hui présenter publiquement ses excuses ?

AKB : Tous les joueurs doivent prendre l’exemple sur lui. J’espère pour lui qu’il reviendra en équipe nationale, mais il doit présenter ses excuses à ses coéquipiers qu’il a handicapés en premier. Et au staff technique, à la fédération et à toute la Guinée. Les dirigeants lensois ont appelé et le président de la fédération a expliqué ce qu’il s’est passé. Ce sont des choses qui arrivent parfois, mais quand on respecte tout le monde, il ne faut pas se comporter ainsi. En tout cas, il faut pas compter sur moi pour être solidaire avec quelqu’un qui est dans une telle situation. Aujourd’hui, je suis le premier touché par son comportement parce qu’il est entre mes mains et il joue en équipe nationale depuis plusieurs années.

Quel conseil conseil donnerez-vous à Issiaga Sylla ?

AKB : C’est mon fils, mais je ne peux pas être solidaire avec lui dans cette affaire, parce qu’il a fait une bêtise. Je lui ai dit ce que je pensais, et me connaissant, il ne pas doit être choqué par ce que je ne peux pas cautionner un tel comportement. Qu’il soit choqué à cause de mes propos ? je ne le pense pas, parce qu’il me connaît trés bien et il sait bien que je ne peux pas cautionner ça. Issiaga a 26 ans aujourd’hui et il est prêté à Lens. Il doit faire beaucoup attention à cette période de sa carrière parce que si tu ne te comportes pas bien en équipe nationale, en club, on va te sanctionner et si tu joues pas en club, tu ne serras pas en équipe nationale. Maintenant, l’action s’est passée, je pense qu’il faut tourner définitivement la page et se concentrer sur l’essentiel.

Votre point de vue sur la difficile victoire 1-0 du Syli face au Tchad à Conakry..

AKB : Je pense qu’il faut retenir les trois points. C’était ça l’objectif. Il ya de ces jours quand on se sent pas bien, il faut juste être efficace et c’est ce que l’équipe a fait. Ce n’était pas facile pour eux (les joueurs). Pour une première, on a joué sans public et avec les forfaits et autres problèmes à cause de la Covid-19. Ce n’est pas une excuse quand même pour l’équipe qui n’a pas produit du jeu. Mais c’est juste un constat. Avec l’état de la pelouse et des joueurs qui sont venus à la veille du match, c’était pas facile pour l’équipe de sortir un bon jeu. L’objectif, c’est de se qualifier à la CAN et heureusement, on a eu les trois points.

Le problème de primes au Portugal, lors des journées FIFA. Qu’en pensez-vous ?

AKB: Je ne sais pas pourquoi à chaque fois il faut revenir sur cette histoire de primes. Le gouvernement a décidé de réduire les primes, donc on ne peut rien dire là-dessus. Il faut savoir aussi que personne ne peut être content lorsque son salaire est réduit ou sa prime. Mais le gouvernement a décidé et la fédération ne peut rien faire. Mais, pour revenir sur ce qui s’est passé au Portugal, les joueurs ont haussé le ton à cause de la Covid-19. Les joueurs doivent comprendre qu’on ne vient pas en équipe nationale pour être riche. Mais quand on est performant en sélection on peut avoir de très bons clubs et un bon salaire.

Sur les performances des guinéens à l’étranger..

AKB : Ça veut tout simplement dire que le guinéen a du talent. Imaginez Naby Keïta qui est parti en Europe sans passer par un centre de formation et qui a été champion d’Europe avec Liverpool avec un transfert de plus de 60 millions d’euros. Mais il ya du travail à faire encore sur le plan local surtout au niveau des infrastructures. Si on a des terrains, on peut mieux s’entraîner et mieux se vendre. Et si les joueurs sont performants en Clubs, c’est une bonne chose pour notre équipe nationale. Cette saison, on a plusieurs joueurs qui jouent les compétitions européennes ( LDC- Europa League), c’est une très bonne chose, et il faut que cela continue. Il n’ya pas beaucoup qui jouent au haut niveau, mais ceux qui y sont se comportent bien et il faut encourager ça.

Interview de Guineefoot et Maxisport

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P