Nouvelle bannière Guinée Games
Interviews

Aly Touré sur ses débuts avec le Syli « j’ai été impressionné par la qualité du staff »

NOUAKCHOTT- La première expérience de Paul Put sur le banc du Syli qui affronte ce samedi en amical la Mauritanie à Nouakchott, devrait être aussi celle de certains des membres locaux de son staff technique.

Aly Touré est de ceux qui officiellement, goûte pour la première fois à la perplexité de la gestion des élites du football guinéen.

Celui qui a déjà roulé sa bosse à l’AS Kaloum, où il a réussit tant bien que mal, par sa contribution non négligeable, à faire de ce club l’un des plus grands du pays à l’époque, il est aussi celui qui, certainement grâce à ses expériences acquises, à été copté par l’actuel président de la fédération, alors Président de la ligue pour des fins utiles.

Aujourd’hui, c’est ce Aly Touré qui a en charge, la coordination du Syli national de Guinée.

Nous l’avons rencontré en marge d’une des séances d’entraînement de l’équipe au petit stade Cheick Ould logé dans l’enceinte de la fédération mauritanienne de football.

Tout au long de l’entretien, il n’a cessé d’exprimer sa reconnaissance à la fédération, aux Président et Vice-président de la Féguifoot pour son choix à ce poste.

Lisez !!!

1- Votre sentiment sur votre début avec la sélection

Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour remercier le bureau exécutif de la fédération surtout le Président Antonio et son vice-président Amadou Diaby de m’avoir confier le rôle de coordinateur de tous les déplacements de l’équipe nationale, toutes les activités de l’équipe.

Ce qui veut dire qu’on a mis quelqu’un dans l’organigramme de la fédération qui va organiser, préparer l’arrivée et les déplacements de l’équipe dans toute sa composante, la planification des vols, l’accueil des joueurs à l’aéroport, la commodité des hôtels, de telle sorte que l’entraîneur travaille dans les meilleures conditions.

C’est à moi de mériter cette confiance.

2- Comment se passe-t-il ?

C’est au contact des joueurs d’élites en Europe que j’ai fait mon apprentissage.
C’est un milieu que j’ai côtoyé, maîtrisé et dirigé, donc je connais les caprices des joueurs de haut niveau… Ce premier contact augure un lendemain meilleur.

Vos rapports avec le staff technique.

J’ai été impressionné par la qualité du staff, par leur approche de la compétition, des matches et des regroupements. C’est la première fois que je vois une salle des soins aussi bien garnie. Tout ça, c’est grâce au bureau exécutif.

J’ai souvent côtoyé le football guinéen en clubs et à la ligue, j’ai rarement vu ce professionnalisme autour d’un staff. Tout est réuni pour que ce staff réussisse. Une confidence, des joueurs cadres de l’équipe m’ont confié, qu’ils ont consulté d’abord le CV des membres du staff technique avant de s’en réjouir.

3- La discipline dans le groupe.

Le coach à ramené la discipline. Il à fait une sorte de règlement intérieur, un code de bonne conduite au quel tous les joueurs ont adhéré.

Vous pouvez remarquer aujourd’hui à l’hôtel des joueurs, il y a très peu de bruits. C’est calme, il y a plus de récupération. J’ai l’impression d’être dans un nouveau monde.

Je ne reconnais plus cette équipe nationale. C’est vrai que l’entraîneur lui-même force l’admiration.

On a trois à quatre séances de travail par jour pour peaufiner l’organisation des séances d’entraînement, des repas et même la configuration de la table.
C’est vraiment du très haut niveau.

Pour une fois que le bureau exécutif a trop bien fait le staff, j’espère que les résultats vont suivre.

Propos recueillis par
Lamine Mognouma Cissé
Depuis Nouakchott

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top