Nouvelle bannière Guinée Games
CAN

CAN futsal : Quel bilan faire de la participation de la Guinée ?

Après le parcours honorable mais décevant à la Coupe d’Afrique des Nations de football 2019 en Égypte du Sily national de Guinée, les supporters espéraient se consoler en cette année 2020 avec les exploits retentissants de leur équipe de futsal durant la Coupe d’Afrique des Nations de futsal ayant eu lieu au Maroc. Mais à l’arrivée, l’on se rend compte que les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Cliquez ici pour en savoir plus sur une plateforme qui a été plus attractive que cette CAN. Cette compétition ayant réunie 08 équipes nationales du continent n’aura malheureusement pas permis à la sélection guinéenne de faire étalage de son véritable potentiel afin de briller réellement.  Par des chiffres et des analyses, voici ce qu’il faut retenir concrètement de la participation de la Guinée à cette 6ème édition de la CAN de futsal.

Une qualification déjà historique pour le Sily national.

Depuis l’instauration de ce tournoi en 1996, c’était la première fois que l’équipe nationale de futsal de Guinée réussissait à se qualifier pour les phases finales de la compétition. Cela était déjà considéré comme une victoire avant l’heure. Les spécialistes du futsal estimaient alors que cette première participation allait permettre à l’équipe d’acquérir plus d’expérience en se frottant aux autres cadors du continent. Mais les supporters de leur côté croyaient fortement au potentiel de leur équipe et envisageaient le voir aller le plus loin possible durant la compétition.

Un bilan décevant, mais louable pour une première participation.

Pour cette première aventure dans une compétition continentale de futsal, l’équipe nationale de Guinée n’a pas démérité même si à l’arrivée, elle n’a pas réussi à se qualifier pour le second tour. Logée dans le groupe B en compagnie de l’Égypte, de l’Angola et du Mozambique, elle savait qu’elle ne recevrait pas de cadeau de la part de ces nations qui n’étaient pas à leur première participation. Après une lourde défaite de 9 buts à 0 subie dès son premier match face à l’équipe nationale d’Égypte, 03 fois championne de la compétition, le Sily national aura donné à ses supporters un peu d’espoir en remportant son second match face au Mozambique qui en était à sa quatrième participation sur le score de 7 buts à 3. Le troisième match qui s’annonçait alors décisif fut malheureusement perdu par les coéquipiers de Daouda Camara sur le score de 5 buts à 1 face à l’équipe nationale d’Angola qui en était à sa troisième participation. Au total, l’équipe nationale de Guinée aura donc encaissé 17 buts et en a juste marqué 8. Son meilleur buteur de la compétition est Daouda Camara avec 03 réalisations. Son bilan final est de deux défaites et une victoire. Même si elle n’a pas réussi l’exploit de se qualifier dès sa première participation pour la phase à élimination directe, elle aura quand même réussi à ramener les trois premiers points de son histoire.

Le Sily national, une équipe prometteuse.

Malgré cette mauvaise prestation à la Coupe d’Afrique des Nations de futsal au Maroc, nous avons des raisons de penser que cette équipe de la Guinée dispose de toutes les armes nécessaires pour faire mal aux équipes adverses les années à venir. Elle a démontré qu’en dépit de son inexpérience dans ce genre de compétitions, elle avait de quoi rivaliser avec les autres équipes en développant un niveau de jeu en dessus de la moyenne. Malgré ses nombreuses carences observées en défense, elle a prouvé qu’elle disposait de certains atouts remarquables en attaque, capables de faire la différence à tout moment d’un match. Cela veut dire qu’avec une bonne préparation physique, un meilleur encadrement technique et un système de jeu plus équilibré, les joueurs du Sily national pourraient agréablement surprendre durant les prochaines échéances.

La 6ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de futsal aura été pour la Guinée l’occasion de se révéler au reste du continent. Malgré son parcours décevant, elle aura eu l’occasion de se mesurer aux autres grandes équipes afin de mieux connaître ses faiblesses et de renforcer ses forces. Cette compétition aura permis à ses joueurs de gagner en maturité et donc de mieux gérer dans l’avenir le stress des grandes rencontres. Tout ce qu’on peut donc leur souhaiter, c’est une continuité dans les efforts fournis ainsi qu’une bonne mise à disposition des moyens nécessaires à leur encadrement afin qu’ils puissent bientôt devenir l’une des équipes les plus redoutables du continent.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P