Nouvelle bannière Guinée Games
Interviews

Dijon FC en Guinée : l’objectif de la visite du directeur sportif (interview).

CONAKRY– Le directeur sportif de Dijon FCO, club de première division française, séjourne en Guinée depuis quelques jours.

C’est dans cette équipe qui occupe actuellement la 18e place du championnat, que la pépite guinéenne Jules Keita (12 matches, 2 buts, 1 passe décisive) fait ses grands débuts chez les professionnels en France.

Sebastien LARCIER est en Guinée grâce à Abdoul Karim Bangoura “AKB”, ancien international et capitaine du Syli, et actuel chef du département formarion et développement de la fédération guinéenne de football.

Ce mercredi 21 novembre, Sébastien LARCIER a accordé un entretien exclusif à Guineefoot. Au cours de ces échanges, le directeur sportif de Dijon dit notamment les raisons de sa visite en Guinée.

Les raisons de votre séjour à Conakry.

Sébastien : d’abord c’est Vicenct Ciccada et AKB qui m’ont fait découvrir la Guinée et permis d’être ici aujourd’hui. Et puis j’ai tout de suite aimé parce que j’ai vu des jeunes joueurs talentueux. Avec des profils qui sont différents des autres pays africains.

Souvent des milieux de terrains très habiles, avec un sens collectif. Chose que nous aimons à Dijon. Donc je suis séduit par le football guinéen, j’essaye de revenir très souvent, et parfois essayer de les ramener à Dijon.

Des joueurs déjà ciblés ?

Avec Vincent on n’a organisé des détections, comme à chaque fois. Il y a des joueurs qui m’ont convaincus. Après il y un problème de visa pour permettre à ces jeunes de pouvoir évoluer tout de suite en Europe. C’est pourquoi je reviens ici régulièrement. Je suis toujours satisfait malgré les conditions difficile dans lesquelles travaillent ces jeunes.

Des joueurs pistés iront-ils à Dijon dans l’immédiat ?

Non il fait s’adapter aux loix du pays en vigueur et de la France. Si je les ramène pas en France dans l’immédiat, Vincent est là, on va continuer à les superviser. Dès que ces jeunes entreront dans les critères, on fera les visas pour les faire venir à Dijon le plus rapidement possible. A partir de 18 ans.

Votre appréciation sur le niveau du football guinéen.

Le niveau technique est parfois très bon, sur les gestes techniques, sur les prises de ballons. La faculté à se déplacer dans les petits espaces. La base est là. Après la difficulté du football guinéen, ça n’angage que moi, c’est la qualité des terrains.

Et puis l’engagement physique ne permet pas aux jeunes d’aller vers le haut niveau. Comme un peu partout dans le monde, c’est l’amélioration des terrains de football qui permet de tirer les championnats vers le haut, et avoir plus de la qualité dans le jeu.

Les ambitions de Jules Keita à Dijon..

L’ambition de Jules, c’est d’améliorer son jeu, comme tous les jeunes joueurs. C’est de continuer la formation, lui donner plus de temps de jeu à Dijon, pour qu’il puisse améliorer les quelques points faibles qu’il a. L’ambition, c’est d’évoluer un jour dans un grand club en France et en Europe. J’espere pour lui.

Sur un éventuel partenariat entre Dijon et un club guinéen..

J’aimerais bien que cela se fasse. J’aimerais bien avoir un point d’appui en Guinée. Il faut être là souvent, connaître le football guinéen.

C’est pourquoi je suis là aujourd’hui. A un moment si Dijon s’engage pour que je puisse élaborer un panorama précis du football guinéen. Le coût que cela pourrait coûter au club. Parce que il faut faire que ça rapporte au club.

C’est de mettre un projet comme ça, après c’est pas facile dans l’exécution. Élaborer un partenariat, ça nous plairait vraiment, mais on ne sait pas encore de quelle manière.

Sur la prestation de Jules Keita avec le Syli espoir.

La même appréciation qu’en France. C’est quelqu’un qui peut débloquer une rencontre à tout moment sur des coups d’éclats.

Mais s’il veut aller au plus haut niveau, il doit apprendre à défendre, apprendre à se déplacer, à mieux jouer avec ses partenaires. C’est important..

Avoir un sens collectif dans le jeu. Jules Keita a une très grande marge de progression. Il faut qu’il réfléchisse sur comment jouer dans une équipe organisée, avec le collectif.

Sur sa non-convocation en équipe nationale par Paul Put.

Dès l’instant que Jules Keita joue en Ligue 1 française, je vois pas pourquoi il ne peut pas jouer en équipe nationale A. Après cela ne veut pas dire que Paul Put doit faire de Jules un titulaire tout de suite. L’intégrer pour qu’il puisse apprendre avec les autres.

Le sélectionner, ça me paraît normal. Jules joue avec les U23 guinéens, je ne suis pas sûr qu’il puisse beaucoup apprendre avec ceux-ci.

Le niveau de la Ligue 1 française est supérieur avec les U23. Partout sur la planète. Les U23 ce sont des joueurs qui ne jouent peut-être pas en Ligue 1 ou ligue 2.

Dans l’équipe U23 de la Mauritanie je pense pas qu’il y a un joueur qui joue la Ligue 1 en Europe. C’est pourquoi à mon avis, Jules doit maintenant intégrer l’équipe nationale première, pour lui permettre de mieux s’acclimater au près des grands.

Des conseils pour ceux qui veulent devenir comme Jules Keita (Baba Nemar).

Rire !!! Je savais pas qu’on appelait Jules Keita Baba Neymar au pays, c’est des sobriquets partout car les jeunes ont des idoles. Les conseils, je donne les mêmes à un garçon du centre de formation en France.

C’est aimer le football et le pratiquer avec passion. Beaucoup travailler, parce que quelque soit votre talent, il faut plus travailler. Ronaldo, Zidane c’était des gros travailleurs malgré qu’ils soient au top.

Ça veut dire qu’il faut se donner les moyens de bien s’entraîner, bien récupérer, bien manger, bien bosser, bien dormir aussi.

AKBETTY-SPORTS et Dijon ont-ils scellé un partenariat ?

Non. Pas officiellement pour le moment. Vincent et AKB sont entrain de prouver que leur structure est de qualité, elle est professionnelle, vu tous qu’ils ont fait.

A chaque fois que je suis là, je suis bien accueilli, bien encadrer. Il n’y a pas de raison que je ne continu pas comme avec eux, avec du professionnalisme. Cette structure a beaucoup de connexions dans les clubs européens.

Le nombre de jeunes pistés par Dijon en Guinée ?

Non y a jamais de joueurs définis, plus on vois des joueurs de qualité, plus on est intéressé. Après, les découvrir est une chose et les ramaner en Europe en est une autre.

J’espère à chaque fois qu’on vientdra en Guinée, on a découvrira plus de jeunes talentueux.

Interview réalisée par Mohamed Lamine TOURÉ

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top