Interviews

Kaba Diawara: « Il nous manque un guide et je pense que Luis Fernandez peut l’être »

Paris – Pressenti pour être dans le staff technique de Luis Fernandez, l’ancien international guinéen, Kaba Diawara a joué la carte de la transparence avec nous en donnant les toutes dernières informations sur le dossier du prochain sélectionneur national. Même si rien n’est encore signé, Kaba Diawara pense que Luis Fernandez présente le meilleur profile pour la Guinée. « C’est un personnage, un gars qui dit les choses clairement. Il ne passe pas par quatre chemins », selon l’ancien international guinéen.

Guineefoot: Luis était attendu ce vendredi à Conakry mais il semble qu’il n’est pas parti.

Kaba Diawara: C’est un problème d’antenne. Il veut faire son émission demain matin (28 mars, ndlr). Il voulait le faire à Conakry mais apparemment il n’y a pas une antenne qui est disponible. Son patron de RMC lui a dit que s’il n’y pas d’antenne, il ne part pas. Ils ont décalé pour demain. Il va partir demain. Incha Allah, ça va se faire.

Moi je ne te cache pas, il m’a demandé de faire avec lui, Amara Simba aussi. Moi j’ai dit oui. Maintenant on attend de voir comment ça va se passer.

Amara aussi a donné son ok?

Il a dit oui aussi. Maintenant on attend juste que ça soit officiel pour en parler et pour savoir le rôle de chacun. Je précise que je ne viens pas pour être adjoint, mais plutôt être team manager. Moi je n’ai pas de diplôme d’entraineur. J’ai un diplôme de management que j’ai fait après ma carrière.

À ce poste, qu’est ce que tu comptes faire spécifiquement pour l’équipe?

Je vais m’occuper déjà des binationaux, des joueurs qui sont susceptibles d’intégrer l’équipe à court et à moins terme. Après il faudra préparer les déplacements de l’équipe. Parce que, c’est ce qui a tout le temps manqué à la Guinée. On n’arrive pas à mettre l’équipe dans des meilleures conditions pour faire les matches à l’extérieur. On perd trop de points à l’extérieur. On n’arrive pas à mettre les choses en place. Moi je pense que cela nous manque. Après, il faudra ramener les jeunes dans les centres de formation.

Ce que je peux promettre, c’est que, si on me laisse faire, les histoires de sorties, les histoires de filles, je ne suis pas dedans. Quand on vient en équipe nationale, on représente un pays. Et même quand je jouais, c’était la même chose. Je menais le même combat contre certains joueurs. On ne va pas citer des noms, parce qu’on n’est pas là pour critiquer. Moi je n’ai jamais été emballé par des sorties, une semaine avant le match. Aller faire la fête ne m’intéressait pas. J’ai toujours pris mon avion dès après mon match à Conakry. Personne ne peut dire qu’il m’a vu dans une boite de nuit ou avec une fille. Moi je venais jouer au football, je ne venais pas pour faire autre chose. Si les gars sont convaincus de la même chose que moi, on va avancer. Nous, on va prendre des gars sérieux. J’ai l’impression quand même que cette génération est plus sérieuse que la nôtre. J’ai confiance. On va leur parler encore de rigueur, de discipline parce que sans cela on n’arrivera à rien. La Côte d’Ivoire a gagné la CAN parce qu’ils se sont mis dans les conditions pour aller au combat. Par rapport aux équipes qu’ils ont eu ces cinq dernières années, c’est peut être l’équipe la plus faible, mais c’est avec elle qu’ils ont gagné la CAN.

Dussuyer, il est bon mais dès fois il était un peu mou

Comme joueur binational susceptible d’intégrer le Syli, tu penses à qui actuellement?

Nous avons une liste mais je ne vais pas la dévoiler. On attend d’être en point. Une fois que je suis en place et que tout se passe bien, on va en parler. Là, ce n’est pas la peine de parler pour rien. On n’a pas encore signé. On verra après.

En parlant de Luis Fernandez, à ton avis, est -ce que c’est un bon choix pour la Guinée?

Moi je pense qu’il manquait un cadre aux joueurs. Ils ont manqué un entraineur à caractère fort. Parce que Dussuyer, il est bon mais dès fois il était un peu mou. Ça, c’est mon point de vue à moi. C’est bien de laisser la liberté aux joueurs mais dès fois, il faut être aussi un peu dur. Luis Fernandez ramène un peu de rigueur et de poigne à ce niveau. C’est un chef, tu vois. C’est un gars qui a du charisme, qui crie un peu fort, il engueule. Et ça, c’est un profile qui manque à la Guinée. Avec Dussuyer, l’équipe jouait bien au ballon. À un certain moment, il manquait du caractère. Je pense que Luis Fernandez sera capable d’amener au moins ça. C’est un personnage, c’est un gars qui dit les choses clairement. Il ne passe pas par quatre chemins. 

Et sportivement, qu’est ce qu’il apporte?

Avec son expérience, c’est un leader. Vraiment, je pense que c’est un bon choix.

Tu ne penses pas qu’il manque d’expérience comme sélectionneur national?

Il ne faut pas oublier qu’il a été le seul entraineur français à gagner une coupe d’Europe avec le PSG. On parle de Luis Fernandez, ce n’est pas un entraineur qui sort de nul part. On verra sur le tas. Je pense que les Guinéens ont besoin d’un guide. Ils n’ont pas besoin d’un entraineur. le footballeur guinéen sait jouer au ballon, nous sommes tous convaincus. On l’a tous vu à la dernière CAN. Ils nous manque des petits détails. Il nous manque un guide et je pense que Luis peut l’être. Après ce sont les résultats qui vont parler. À priori, moi je pense que c’est un bon choix.

Moi, j’ai dit que je veux être team manger

Le fait de n’avoir jamais travaillé en Afrique ne le handicape pas un peu aussi? Est ce qu’il a pris certaines informations à ton niveau?

C’est pour cela qu’il va s’appuyer sur nous. Moi je suis un ancien joueur du Syli. Moi je sais exactement ce qui a fait qu’on n’est pas allé à la Coupe du Monde. Si au niveau de la Fédération, on nous laisse travailler et on met les moyens à notre disposition, je pense qu’on peut le faire. On peut se qualifier à la Coupe du monde. Ma génération entre 2006 et 2008 avait l’équipe pour aller, mais ça a coincé quelque part. Je sais là où ça a coincé. Si on nous laisse faire, on pourra changer les choses. On vient pour passer un pallier. La Coupe d’Afrique, on connait, les quarts de finale de cette compétition, on connait, maintenant il faut passer un pallier. En tout cas, moi c’est avec ces ambitions que je viens.

Ce sera un contrat d’une année ou de deux ans dans un premier temps?

Déjà, on va jouer la qualif. Si on n’est pas qualifié, je crois qu’on va partir. Ce n’est pas la peine de se projeter loin. Si tu n’es pas qualifié, ça sert à rien. Mais encore, Luis va voir la Fédé, ils vont se mettre d’accord. Moi en tout cas, il m’a demandé de venir avec lui, j’ai dit oui. Je suis partie prenante, j’ai envie d’aider depuis un moment. J’ai fini ma carrière, j’ai toujours dit que je voulait aider. Là, c’est le moment d’aider. Dans quelles conditions? Moi, j’ai dit que je veux être team manger. On s’est vu, on a discuté. Il me connait parce que je l’ai eu PSG pendant deux ans. Maintenant, il va discuter, il va signer, ce n’est pas encore fait. C’est pour ça que peut être il est même prématuré de parler maintenant. Mais comme tu as pris contact pour en savoir plus, c’est pour cela que je parle.

Amara lui, sera assistant?

Oui. Je crois qu’il est en train de passer ses diplômes. D’ailleurs, il en a déjà certains. Je sais qu’il est souvent à Clairefontaine. Il est en train de compléter sa formation. Amara a joué avec Luis à l’AS Cannes. Ils se connaissent bien. On sait que Simba est un guinéen même s’il a joué pour la France. Il parle très bien soussou. Il sera là avec Luis sur le terrain comme son adjoint.

Propos recueillis à Paris par Tanou Diallo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top