Uncategorized

Keïta Naby, la nouvelle pépite de la Ligue 2

Istres – Du haut de ses 18 ans, Naby “Deco” Keïta est en train de se faire un nom en Ligue 2 mais pas seulement. Avec un total d’un but et cinq passes décisives en l’espace de huit matches, le jeune Guinéen peut rêver d’un avenir en grand. Pour Foot-National, il évoque son actu et celle de son club. Entretien exclusif.

 

En seulement huit rencontres de Ligue 2, Naby “Deco” Keita s’est révélé comme la pépite en devenir de la Ligue 2. Foot National est parti à sa rencontre.

 

Foot-National.com : Revenons tout d’abord sur ton parcours avant d’arriver au FC Istres…

 

Naby Keïta (FC Istres) : J’ai commencé dans le championnat national guinéen, à Santoba. Puis je suis arrivé en France, où j’ai passé six mois au Mans. Mais devant les difficultés financières du club, je devais trouver un nouveau challenge. C’est là que les dirigeants du FC Istres m’ont proposé un essai. Et ce dernier a été couronné de succès.

   

T’attendais-tu à être titulaire en signant en Ligue 2 française, alors que tu n’as que 18 ans et aucune référence en Europe ?

 

Evidemment, non. Mais le coach (José Pasqualetti, ndlr) m’a donné la chance de faire mes preuves sur le terrain et, pour l’en remercier, j’ai tout fait pour lui donner raison. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, c’est certain, mais je travaille dur afin de poursuivre ma progression.

 

Quelles sont tes sensations après huit matches disputés en Ligue 2 ? Ton intégration est-elle une réussite ?

 

Tout le monde est gentil au club et j’ai été très bien accueilli par mes coéquipiers. Ce n’est pas facile car tout est différent, sur comme en dehors du terrain. Je sors peu de chez moi mais j’essaie d’être très impliqué sur le terrain. La Ligue 2 est un championnat très athlétique et plutôt technique, mais des joueurs d’expérience et de qualité comme Jérôme Leroy m’aident à m’adapter au mieux à ce championnat qui est nouveau pour moi.

 

Istres est quinzième de Ligue 2 actuellement. Penses-tu que l’équipe va se maintenir en fin de saison ?

 

Ce sera compliqué car les écarts sont peu importants entre plusieurs formations. Mais j’espère qu’on va se sauver, et j’en suis convaincu. On a un état d’esprit et une envie qui devraient nous permettre d’atteindre cet objectif. 

 

Malgré ton jeune âge, on imagine que la sélection guinéenne est dans un coin de ta tête. Jouer la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) par exemple, est-ce quelque chose qui te motive ?

 

J’ai déjà goûté aux joies de la sélection une fois avec les jeunes. Ce ne sera pas facile d’intégrer les “A”, mais c’est un rêve et je pense que je peux y parvenir. C’est un de mes objectifs en tout cas, et il me faut travailler sans relâche pour avoir l’honneur de représenter mon pays.

  

Enfin, on dit de toi que tu es doté d’un énorme potentiel. A l’issue de ton expérience istréenne, quel grand club ou grand championnat te ferait particulièrement envie ?

 

Je n’ai joué que huit matches de Ligue 2, je suis encore un débutant et je ne suis pas pressé. Je sais que plusieurs clubs de Ligue 1, ainsi que des écuries anglaises, sont venus me voir et me suivent de près. Si j’ai la possibilité de rester en France la saison prochaine, en Ligue 1 plus particulièrement, ce serait une chance pour moi. Evidemment, l’Angleterre est un grand championnat mais je suis bien ici donc pourquoi pas découvrir la L1 dès que possible ?

 

Source : foot-national.com

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top