Syli

Mandjou Diallo au sujet de son match contre la Zambie « on va souffrir pendant les 15 premières minutes »

Lusaka-Il a réussi l’exploit de faire qualifier l’équipe junior à la CAN de leur catégorie dont l’ouverture est prévue ce dimanche à Lusaka en Zambie . C’est aussi lui qui devrait ouvrir le bal en affrontant le pays organisateur dans ses propres installations devant un public certainement massivement mobilisé.

A 48H de ce chalenge, l’entraineur Mandjou Diallo affiche un air rassurant avec une équipe qu’il connait bien et pour laquelle il se réjouit pour le sérieux et le talent de ses joueurs.

C’est ce Mandjou Diallo que nous avons rencontré hier soir après sa séance d’entrainement , probablement l’avant dernière, avant son rendez-vous du dimanche contre le pays organisateur. Et c’était au terrain d’une académie de sports située dans la haute banlieue de Lusaka.

Du début du stage jusqu’à l’arrivée de l’équipe en Zambie.

“J’avoue que le stage de l’Afrique du Sud a été bénéfique pour nous. On s’est entrainé dans la meilleure condition pendant les 12 jours qu’on a passé la-bas. On a livré 2 matches amicaux. Les jeunes nous ont fait promener. Depuis l’Afrique du Sud s jusqu’à maintenant tout se passe bien il n’y a pas de blessé. Daouda Camara qui est resté avec le horoya on le retrouve bien portant mais il a un peu de pépin physique c’est pourquoi j’ai cherché à le faire travailler un peu plus pour qu’il retrouve ses repères sa sensation. car c’est un joueur sur qui on compte beaucoup plus qui nous a donné entière satisfaction pendant les éliminatoires. ”

L’ambiance et la discipline au sein du groupe

“Depuis avant-hier, ils ont décidé d’abandonner les téléphones. Ils disent qu’ils veulent se concentrer sur leurs matches. Quand les enfants décident ainsi, moi ça me réconforte étant le 1er responsable de l’équipe. Il fait vraiment bon vivre à l’intérieur.”

Le match en ouverture de la compétition contre le pays organisateur.

“Non, dans ce genre de compétition, jouer contre le pays organisateur en première position c’est une très bonne chose. A ce niveau il y aura tellement de pression sur l’adversaire. Malheureusement on a pas une idée globale sur l’équipe. La seule info que j’ai pu avoir c’est de la part de ben Adama (ancien joueur de l’ASK NDR) qui joue dans un club ici . C’est lui qui m’a parlé du latéral droit qu’il dit offenser bien. Mais connaissant le football anglophone, vous savez que c’est à partir de leur base ils essaient de ressortir le ballon par des passes courtes après à partir de la ligne médiane on sollicite les joueurs de devant et les latéraux qui remontent le plus vite que possible sur des balles longues . C’est pourquoi j’ai demandé à thiago d’être plus vigilant.

Depuis hier à l’entrainement, je le rectifie souvent . On a joué contre le soudant on a vu que les latéraux montent beaucoup plus vite.

Quand on a compris ça on les a contré sur les contré et on a eu raison sur l’adversaire puis on a gagné.

Mais en vérité on va souffrir pendant les 15 premières minutes par ce que les anglophones sont comme ça. Mais si on se ressaisi on va gagner tellement qu’il y a du talent dans cette équipe.”
Lamine Mognouma Cissé

Depuis Lusaka

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top