Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
Syli

Interview avec Ousmane Bangoura, ex du Syli, aujourd’hui coach en France

Ousmane Bangoura est ancien international guinéen qui a joué dans toutes catégories en Guinée. Passé par l’Etoile de Guinée, le chamois Niortais FC ou encore Charleroi en Belgique, celui qu’on surnomme « Diégo » à Conakry a vu sa carrière s’arrêter un soir en Chine avec son club le Shenyang Gindé. Il a bien voulu revenir sur ce tragique accident avec votre quotidien.  

Le 7 juillet 2006, l’international guinéen Ousmane Bangoura disputait un match de championnat chinois opposant son club Shenyang Gindé à Quindao. Une rencontre qui sera sa dernière dans sa jeune carrière de footballeur. 14 ans après, celui qui avait 26 ans à l’époque se souvient de ce qui s’est passé ce jour-là. « C’était sur une action offensive, j’ai éliminé le joueur par un contrôle orienté et le ballon était en l’air et j’ai voulu prendre le ballon de la tête, le joueur est arrivé en retard et il a pris mon œil à la place du ballon », décrit Ousmane Bangoura.

Après cet accident qui lui coûta sa carrière, Ousmane Bangoura perdait tout espoir de rejouer au football car il devint désormais handicapé de l’œil. Un moment très triste dont il se souviendra toujours. « Quand j’ai appris que je ne vais plus revoir, j’ai pleuré une minute. J’étais très bien en Chine. Après je m’étais dit que j’ai encore l’autre et je peux faire tout ce que je veux et que j’ai vu certains mourir sur le terrain, donc c’est rien à côté de ça. Et ma femme m’a dit chéri tu es très fort mentalement donc je compte sur toi pour aller de l’avant. Je profite de votre micro pour dire merci beaucoup ma chérie ».

Obligé de mettre un terme à sa carrière précocement, Bangoura ne sait pour autant pas éloigné des terrains de Foot. Aujourd’hui il est entraineur. « Après ma blessure, j’ai passé mes diplômes d’entraîneur et aujourd’hui je suis Coach avec USCP de champdeniers Pamplie et éducateur avec l’école de foot U10-U11 des chamois niortais L2. Grâce à ma femme Hélène, mon fils Hugo à l’époque qui avait 5 mois et aujourd’hui mon 2e fils Enzo, sa famille, mon frère Mario et ma sœur Aicha à Montréal », réagit-il.

Avant son accident, le natif de Coléah avait déjà disputé les CAN cadet, Junior et sénior. Il a aussi participé aux jeux africains avec l’équipe espoir mais également la Coupe du monde des cadets. De toutes ces compétitions, la CAN 2006 où il avait planté 2 buts (contre la Tunisie et l’Afrique du Sud) a été celle qui l’a marqué de plus. « Mon meilleur souvenir avec le syli, c’est la CAN 2006 et la qualification pour la coupe du monde en équateur avec les cadets. Pourquoi la CAN 2006? Parce que, j’ai vu la fierté de toute une nation et ma famille en Guinée et en France. Ce sont des moments qui resteront graver dans ma tête ».

Les meilleurs coéquipiers qu’il a eus dans le Syli ?

« C’est Feindouno et Facinet Camara dit M’mavieu. Feindouno, je suis ami avec lui depuis le lycée Bonfi donc c’est une longue date. Facinet camara, lui c’est depuis le temps du terrain rouge de l’université de Donka jusqu’en cadet et junior. Pascal et Facinet étaient de très bons techniciens et sérieux », affirme Ousmane Bangoura.

Comment il voit le football guinéen de nos jours ?

« Je vois que le foot guinéen a évolué grâce à Antonio, les mécènes et les sponsors. Le syli a beaucoup de bons joueurs individuels mais pas assez collectifs et investis. J’espère comme tous les guinéens, qu’ils vont faire un bon meilleur parcours que la dernière CAN, parce que c’était catastrophique niveau foot et images ».

Anecdote sur Naby Keita. Naby Keita est dans mon quartier Coléah imprimerie, et il a appris le foot grâce à moi, j’étais son idole. C’est moi qui représentais notre quartier aux tournois inter-quartiers. Donc c’est mon petit. Grâce à moi en me regardant jouer voilà.

Aujourd’hui âgé de 40 ans,  Ousmane Bangoura vit en France avec ses deux enfants et sa femme. Malgré l’accident qu’il a subit, il a su travailler dur pour réussir sa reconversion où il entraîne des équipes de jeunes.

1 Comment

1 Comment

  1. Binta Barry

    05/04/2020 at 9:07

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce site est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Bangoura était une belle réussite, le problème avec nos joueurs ils oublient toujours de faire des actions, des initiatives dans notre pays créer des entreprises dans notre pays pour pouvoir se relancé après le foot. Il faut que la jeune génération prennent exemple.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P