Nouvelle bannière Guinée Games
Uncategorized

Pourquoi le nantais, Abdoulaye Touré n’a pas encore choisi la Guinée

Nantes – Si le jeune nantais d’origine guinéenne, Abdoulaye Touré n’a pas encore pris une décision pour rejoindre ou non l’équipe nationale de Guinée, c’est parce que la Fédération Guinéenne de Football fait montre d’un manque évident de professionnalisme et de toute stratégie pour gérer ce genre de dossier. Le jeune milieu de terrain de 19 ans dont les parents viennent de Boké, n’a toujours pas rencontré ni un représentant de la FEGUIFOOT encore moins le sélectionneur national.

 

 

En juin dernier, Guineefoot avait établi un contact entre le Nantais et Michel Dussuyer. «Le coach m’avait laissé entendre qu’il me suivait et qu’il comptait sur moi », a informé Touré à Guineefoot. A la veille du match amical contre l’Algérie, le Nantais avait accueilli avec étonnement une convocation émise par la Fédération Guinéenne de football. « Personne n’est venue me voir et on veut que je vienne jouer pour l’équipe nationale. Je n’ai jamais dit à qui que ce soit que je suis prêt à aller jouer ou pas pour la Guinée », déclare Abdoulaye Touré à Guineefoot, surpris par la démarche de la Fédération Guinéenne de football.

 

Sans se rectifier ou chercher à savoir une nouvelle fois la position du joueur par rapport au Syli national, la FGF et son sélectionneur récidivent encore en expédiant une nouvelle convocation à l’approche du match contre l’Égypte. Cette fois-ci, c’est le coach des Canaris, Michel Der Zakarian qui semble avoir assez de la façon d’agir de l’instance en charge du football guinéen. « À la fin des entrainements, le coach m’a dit d’informer la Guinée d’arrêter d’envoyer des convocations, parce que j’avais déjà dit ce que je pense par rapport à ce sujet », révèle Abdoulaye Touré à Guineefoot.

 

La position du milieu de terrain des Canaris est simple, le joueur souhaite avoir une rencontre avec un représentant de la FEGUIFOOT ou avec le sélectionneur national. Une position tout à fait logique. Michel Dussuyer avait promis à Abdoulaye Touré de venir le voir après leur conversation téléphonique en juin dernier, mais jusqu’aux dernières nouvelles, aucune présence du Français du côté du stade de la Beaujoire n’a pas été signalée.

 

Présentement, la Guinée est l’un des rares pays à ne pas disposer d’une cellule de recrutement qui est opérationnelle sur le vieux continent. Tous les autres pays africains font le nécessaire pour attirer les binationaux et pendant ce temps, les responsables sportifs guinéens continuent à croiser les bras et à penser que ces jeunes joueurs, qu’on appelle binationaux viendront d’eux-mêmes vers le Syli national.

Tanou Diallo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top