international

Super Coupe de la CAF : Le MAS de Fès rafle la mise face à l’Esperance de Tunis

Après l’étoile du Sahel en 1998 qui avait battu le vainqueur de la C1,  Raja de Casablanca, C’est autour du MAS de Fès, quatorze ans après, de briser cette  sorte de logique traditionnelle  favorable au vainqueur de la League des champions. Hier,  au Stade de Rades devant 20.000 supporters  les Massawi  au terme d’une rencontre pleine de rebondissements ont remporté leur deuxième trophée continental en  deux ans.

 

Pourtant sur le papier, les tunisiens de l’Esperance partent favoris, ayant déjà déposé cette Super coupe dans leur salle à trophées en 1995 suite à une écrasante victoire face aux congolais du  Daring Club Motema Pembe. Mais cela c’est sans compter sur la détermination des marocains du  MAS de Fès  enivrés  par leur premier  sacre continental au mois de novembre dernier  en s’adjugeant  de la Coupe de la Confédération  au dépens du  Club Africain, les Massawi ont  alors pris gout à la victoire.

Le coup d’envoi de la rencontre est donné par l’arbitre sud africain Daniel Benett, les hommes de Rachid Taoussi sont les premiers à montrer leurs intentions. Peu après le quart d’heure de jeu , contre toute attente c’est le MAS de Fès qui ouvre  le score à la (20e) .Sur un excellent travail de Hajii sur la droite, qui adresse un centre au cordeau dans la surface de réparation en direction de  Bourezzouk en embuscade,  l’attaquant  du MAS devance tous les défenseurs espérantistes pour couper la trajectoire de ce ballon au premier poteau.(1-0) .Les sang et or s’énervent sur l’adversaire et  voient rouge suite à l’expulsion de Traoui qui écope d’un second carton jaune dans la partie. Réduits à dix les  poulains de  Decastel  se compliquent  la tache, sur le terrain ils  souffrent  et essayent de revenir au score , ils subissent  les  raids de l’adversaire qui à chaque fois leur offre  des sueurs froides jusqu’à la fin du temps réglementaire, en vain .L’arbitre de la rencontre accorde 11 minutes de temps additionnel, ce qui est assez rare pour être signaler. C’est ce précieux  temps que mettra à profit les tunisiens pour revenir à la marque à la dernière minute du temps additionnel (90+11). Kouha le  gardien de but  remplaçant du MAS de Fès, tergiverse, s’en suit un cafouillage  dans la défense marocaine  et  les tunisiens  n’en demandaient pas tant, ils égalisent par Khelil Chammam. Avec ce score de parité (1-1), c’est  l’épreuve fatidique des tirs au but  qui va départager les deux équipes. Coté Tunisiens deux tireurs Derbali et Hicheri  ratent la cible. Un  tireur marocain rate son penalty.Derrière, Diop  ne tremble pas du pied et offre au MAS de Fès  sa  première Super Coupe de son histoire. (Score finale : 1-1 ; 3-4 tab).

 

Guineefoot

Alpha Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top