CAN

Syli: le syndrome malien vaincu, le syndrome ghanéen et les quarts de final à vaincre

Le syli national de la Guinée s’est qualifié pour les quarts de la CAN 2015 au détriment de son voisin malien. Une qualification qui ne s’est pas fait de la plus belle manière mais de la plus belle chance.

Est-ce que ce n’est pas une justice rendue ? On se rappelle en 1976 le Syli mené par Petit Sory, Chérif Souleymane, Aliou Keita alias N’Jo Léa et Papa Camara perdait la final après un match nul(1-1) face aux lions de l’Atlas selon une nouvelle formule de CAF.

Avant le début de la CAN 2015, tout le monde disait de la Guinée , l’équipe la plus faible du groupe D. Comme le tirage au sort a décidé que le Syli doit jouer pour la premier journée contre la Côte d’Ivoire et la deuxième journée contre le Cameroun les 2 favoris de la poule, on entendait par-ci par-là le Syli sera éliminé, lors de la deuxième jour. Après les matchs de poule, ce n’est plus l’équipe la plus faible mais l’équipe la plus jeune du tournois, l’équipe qui s’est qualifié lors des éliminatoires loin de ses bases. Les deux premiers matchs Ibrahima Traoré a été élu l’homme du match.

 

Le syndrome malien vaincu

Si la Guinée n’a pas parvenu à vaincre le Mali sur le terrain, Les dieux du football ont aidé la Guinée à surclasser le Mali pour une place en quarts de final. Une rencontre qui a duré près de 24h avant un dénouement que peu de gens ne s’attendait pas puisque le Mali est considéré comme la bête noire de la Guinée. On se rappelle de la CAN 204 en Tunisie. Quarts de final , le Syli après avoir ouvert le score par Pascal Feindouno s’incline à la 92ème sur le score de 1-2. CAN 2012 au Gabon, guinéens et maliens se retrouvent dans le même groupe, Pour la première journée le Mali est sorti vainqueur et le Syli sera éliminé par la suite.

 

Dépasser les quarts de final

Dimanche le syli a rendez-vous avec son destin, deux Challenges à relever. Dépasser les quarts de final et battre les Blacks Stars du Ghana. Depuis la première participation de la Guinée à la phase finale en 1970, la Guinée n’a joué qu’une finale est c’était la dixième édition en 1976. Depuis, le Syli ne s’est jamais qualifié pour une demi-finale. Les meilleures performances du Syli après cette final de 1976 se limitent en quarts de final en 2004 contre le Mali (1-2), 2006 contre le Sénégal (2-3) et 2008 contre la Côte d’Ivoire (0-5).

 

Battre le Ghana

L’adversaire du Syli n’est autre que le Ghana, l’une des équipes les plus titrées du continent. Pour sa première participation à la CAN la Guinée et le Ghana partagent la même poule et les deux équipes se séparent sur un match nul (1-1). En 1980 guinéens et ghanéens  se retrouvent encore dans la même poule et la rencontre tourne en faveur des ghanéens ( 1-0). Apres une longue absence en phase finale, la Guinée renoue avec la CAN en 1994 en Tunisie. Pour sa première participation à la CAN depuis 14 ans le Guinée emmenée par Aboubacar Tti Camara, Mohamed Sylla Socra (paix pour le repos de son âme) Abdoul Salam Sow et Morlaye Soumah (Kolovati) doit jouer contre le Ghana emmené par Abedi Pelé et le Syli s’incline à la 87ème d’un but de Charles Akonnor. En 2008 Ghana pays hôte bat le syli en match d’ouverture (2-1), le but guinéen a été inscrit par Oumar Kalabane.

La dernière confrontation entre la Guinée et le Ghana remonte l’année dernière lors de éliminatoires. La Guinée qui recevait le Ghana au Maroc a été tenu en échec (1-1), Ibrahima Traoré égalisera à la 82ème minute. Pour le match retour la Ghana gagne a nouveau sur le score de 3-1, l’unique but guinéen a été inscrit par Mohamed Lamine Yattara, les 2 équipes se qualifient pour la CAN 2015.

Vu des précédentes rencontres entre la Guinée et le Ghana et des palmarès entre les deux équipes, la Guinée est outsider. Entre ivoiriens, camerounais, maliens et guinéens, la Guinée était outsider et la suite nous le savons, il n’ y a pas de règle sans exception. Palmarès est destiné pour embellir les vitrines et pour les historiens, tout ce qui compte se joue sur le terrain.

Dimanche le Syli doit oublier le passé et livrer une prestation autre que la deuxième mi-temps contre le Mali, On ne pourra pas compter sur les boules. Une victoire et surtout contre le Ghana, ce serait la cerise sur le gâteaux , bon vent au Syli !

 

Madiou Diallo

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top