Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
groupe guicopres
CAN

Souleymane Baldé, adjoint de Maleah « contre le Sénégal, on doit être fort mentalement »


DAR-ES-SALAM- 24heures après sa sortie manquée face à la sélection cadette du Cameroun (0-2), le Syli national U17 a effectué l’avant-dernière séance d’entraînement dans l’après-midi de ce mardi à Jakayam Kikwete, terrain situé à quelques mètres de l’hôtel où est logé le groupe.

Pour cette séance d’entraînement, l’entraîneur Mohamed Maleah Camara et son staff technique ont d’abord procéder au décrassage, et travailler quelques aspects techniques et tactiques, avant la rencontre décisive contre le Sénégal. Cette affiche est prévue ce jeudi 18 avril au Chamazi Stadium de Dars-Es-Salam.

Sur les visages des 21 joueurs, on pouvait lire l’engagement et la détermination avant le match de la survie du Syli cadet face aux sénégalais.

Tout comme les jeunots guinéens, le staff technique aussi, conscient de l’enjeu de ce derby en perspective, s’est dit plus jamais déterminé à arracher les points ce jeudi.

« D’abord je dirai qu’on a joué ce premier match face au Cameroun et on l’a perdu, mais c’est une compétition où on aura trois matchs à l’issue desquels on doit se qualifier.

Le Sénégal et le Maroc ont fait match nul, donc ça relance notre poule. On a encore la chance de se qualier lors de la deuxième rencontre. Après la défaite contre le Cameroun, on a cherché à concentrer de plus les enfants.

Contre le Cameroun, ça n’a pas marcher sur le plan offensif, c’est-à-dire qu’on n’a pas apporter de danger dans le camp adverse, nos joueurs se sont reculés, et il n’y avait pas un joueur guinéen qui pouvait apporter de danger dans le camp adverse.

Les balles et la percussion en profondeur, ça nous a beaucoup manqué. On a eu 4, 5 occasions nettes de buts, mais par manque d’expériences, les enfants n’ont pas pu les concrétiser. Alors que les camerounais n’ont eu que deux occasions nettes de buts, vu l’expérience de leur attaquant, ils ont marqué » explique Souleymane Baldé “Zakino”.

Plus loin, l’ancien coach des Espoirs des Labé pense que le staff technique du Syli a corrigé ce qui a manqué aux moins de 17 ans guinéens.

Selon lui, le groupe reste toujours soudé et motiver à jamais. 

« Aujourd’hui ce n’était qu’une séance de décrassage. Ensuite, dès ce matin, on a commencé à travailler leur mental, comme c’est des jeunes.

Surtout le travail mental, parce qu’a ce stade de la compétition, le seul travail à faire, c’est de revoir l’aspect technique, tactique et mentale. 

Je crois qu’on peut garder la confiance, en remontant les enfants, en travaillant surtout leur mentale, leur moral à tous les niveaux, pour leur dire que s’ils gagnent contre le Sénégal, on a la chance de se qualifier. Et je suis sûr qu’on va gagner ce match ».

En tous cas, la Guinée le sait que si elle veut rester encore en vie dans cette CAN des Cadets, il lui faudra forcement battre le Sénégal ce jeudi.

Une chose qui n’est jamais aisée.

Mohamed Lamine TOURÉ, depuis DAR-ES-SALAM-

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top