Actualités

AKB, après sa défaite « Pas déçu.J’étais là pour accompagner Antonio..c’est déjà une victoire »

Conakry– Considéré comme l’un des favorit au poste de membre du nouveau bureau exécutif de la fédération guinéenne de football, Abdoul Karim Bangoura “AKB” n’a pas gagné la confiance des membres statutaires ce mardi 28 février lors du congrès électif à la Féguifoot.

La non élection de l’ancien international guinéen a sonné comme une grosse surprise chez certains observateurs beaucoup plus chez ses supporters, surtout après son rapprochement avec Antonio Souaré dont il a soutenu la candidature pour la présidence de l’instance faîtière du football guinéen.

Mais pour Abdoul Karim Bangoura qui s’est montré très fair-play malgré sa défaite après cette élection, son combat semble en partie porter ses fruits. Il a tout d’abord salué l’élection d’Antonio Souaré, avant de souhaiter bon vent à la nouvelle équipe dirigeante du football guinéen composée de 15 personnes.

« Moi j’étais là pour accompagner Antonio pour la présidence, et c’est chose qui est faite. C’est déjà une victoire. Je n’avais signé aucun pacte avec le président Antonio. Personnellement, je ne suis pas déçu. Je suis et je reste toujours à la disposition du football et au service de mon pays. Même si je sais que mon entourage et mes fans sont peut-être un peu déçu. Je l’ai toujours dit, une élection tant que les résultats ne sont pas là, rien n’est encore gagné d’avance.. Maintenant, je souhaite bonne chance à l’équipe qui a été mise en place. Et on les jugera sur leur travail » nous a confié celui qui a récolté 13 voix lors de ces élections.

À présent, l’ancien candidat à la présidence de la fédération veut désormais reculer pour mieux sauter. Pour AKB, il est impensable de quitter le monde du football même si son ambition d’intégrer les rouages de la féguifoot a été avortée.

« L’avenir de AKB ? Pour l’instant je préfère prendre un peu de recul pour bien réfléchir aux choses à faire pour le football guinéen. Car, ce n’est pas qu’étant seulement au sein de la fédération qu’on pourra aider notre football. Je suis un combattant de la famille du football. Ce n’est pas par ce que je ne fais pas partie du nouveau bureau qu’on va s’arrêter. Non. Rien ne changera ma conviction et ma façon d’aider notre football à aller de l’avant » rassure t-il.

À travers sa fondation humanitaire et de promotion des jeunes talents (AKBETTY-SPORTS), l’ancien défenseur du Syli National de Guinée compte encore mieux s’impliquer pour accomplir la mission qu’il s’est toujours fixée : donner une impulsion et une force vitalité au football guinéen afin qu’il soit plus connu et apprécié à l’international.

Mohamed Lamine Touré

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top