Nouvelle bannière Guinée Games
feguifoot

Appel d’offre pour remplacer Paul Put ? “C’est faux” dément Akoï Koivogui, SG Féguifoot.

CONAKRY– Ce mercredi, la Fédération Guinéenne de football s’est réveillée avec une panique, suite à la publication d’un document signé d’une tierce personne, qui a utilisé le logo et la signature du Président Antonio Souaré.

Dans ce document intitulé offre de contrat professionnel à durée indéterminée, l’intéressé se faisant appeler Federico Valentino, attribue à la Feguifoot ce document d’appel d’offre pour le recrutement d’un nouveau sélectionneur.

Cette fausse offre, selon la Fédé, frappée au ventre du drapeau de la Guinée, porte sur l’invitation du nommé Pino Rigoli, en vue de la signature d’un contrat de trois ans pour le poste de sélectionneur du Syli national, avec un salaire annuel de 55 mille dollars US.

La Fédération a aussitôt sorti un communiqué pour se défendre.

Pour le Secrétaire Général Maurice Akoi Koivogui, qui condamne cette pratique, la Feguifoot a déjà commencer ses enquêtes pour dénicher l’auteur de cette action, et le punir.

« Il s’agit d’un cas de faux et usage de faux. Dans tel acte, la fédération Guinéenne de football ne se reconnaît pas. J’ai été réveillé par le président Antonio Souaré, qui m’a demandé si j’ai lu le courrier qui est arrivé dans notre boîte e-mail. J’ai dit non.

Après vérification, j’ai trouvé ce faux document, qui est envoyé par un certains Valentino, de nationalité italienne. Je me suis concerté avec le président. Après, on a fait un communiqué pour protester d’abord. Cela prouve que nos détracteurs n’ont pas encore baissé les mains, qu’ils cherchent toujours à salir la bonne moralité de la Feguifoot et de son président.

Parce que selon le faux document, le signataire, c’est le nom d’Antonio qui est mis là-bas. Ce matin j’ai reçu un appel de Frédérico Valentino, qui ma dit qu’il a vu notre communiqué, et qu’il était vraiment surpris.

Il nous a dit et a insisté que ce n’est pas lui qui est l’auteur de ce faux document. Il nous a dit qu’il allait vers le commissariat de police d’Italie porter plainte contre celui qui a fait ce document à son nom, afin qu’il soit identifié.

Suspectez-vous quelqu’un (Super V) derrière cet acte ?

Non non non. Je ne peux pas indexer quelqu’un pour le moment, mais je sais que ce sont nos détracteurs qui sont très nombreux. C’est très grave qu’on utilise le cachet et la signature du président d’une institution.

C’est un faux et usage de faux. Et c’est suffisamment grave pour mériter la prison.

On se réserve le droit de poursuites judiciaires contre le ou les personnes qui sont derrière cette action. On est déjà entrain de mener des enquêtes pour dénicher les auteurs.

Mohamed Lamine TOURÉ

Tél (+224) : 622 653 422

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top