Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
Interviews

ASFAG : Fernandez tacle l’arbitrage après la gifle contre le Horoya.

CONAKRY– Le Horoya AC a dominé l’ASFAG ce jeudi sans forcer son talent en s’imposant sur un score de 3-0. Mohamed Lamine Fofana, Naby Soumah sont les buteurs du match.

C’était au compte du match en retard de la 7eme journée du championnat national ligue 1 pro. Le score est certes flatteur pour le HAC à quelques jours de son déplacement sur la Tunisie, mais le fond de jeu laisse dubitatif l’entraineur français.

Pour le technicien Patrice Neveu, il faudra montrer un tout autre visage face au champion d’Afrique en titre, l’Espérance de Tunis.

Alors que le Horoya AC fait face à une cascade de blessés et de forfaits ( Khadim N’Diaye, Dipita Ebélé, Simone Boladji, Marius Assoko, Aminata Condé..), le risque est grand que cela ne réduise l’influence et les marges de manœuvres de l’effectif du HAC, reconnait l’ancien sélectionneur du Syli national

‘’C’est bien d’avoir pris trois points. On est bien rentré dans le match on a rapidement mené au score 3-0. Mais dans le jeu on aurait pu faire beaucoup mieux notamment sur la possession de balle, la finition.

C’est bien pour nous d’avoir pris les trois points ça nous repositionne dans le championnat après le match en Tunisie contre Espérance c’est autre chose. J’espère pouvoir récupérer quelques blessés ce n’est pas encore gagné.

Je vais essayer de voir avec le staff technique à défaut on va devoir composer avec ce qu’on a. Il est évident qu’on va en Tunisie pour faire un résultat donc il est important de gérer notre match en conséquence.

On va pour jouer mais il va falloir qu’on rehausse notre niveau de jeu car ce soir c’est certes un bon résultat mais contre l’Espérance ça doit être beaucoup plus que ça ‘’.

Après cette défaite amère, l’entraineur des militaires indexe deux coupables : son gardien pour les buts impardonnables encaissés dans le premier quart d’heure dont deux en une minute, et surtout l’arbitrage.

A noter que l’ASFAG a terminé le match à 10 suite à l’expulsion d’Ismael Soumah à la 70e.

La formation militaire aligne des contres performances et occupe la zone rouge du classement général. Ousmane Fernandez n’a pas hésité de ruminer sa colère au coup de sifflet final

‘’ C’est en première période on a pris tous ces trois buts par la faute de notre gardien. Aujourd’hui mon équipe a perdu contre le grand Horoya, ce n’est pas facile de les arrêter.

Je les félicite et je prépare le match contre le CIK. L’arbitre central siffle quelques fautes contre nous ça énerve mes footballeurs c’est à cause de ça si non il n’y a pas autre chose.

Nous on a eu combien de cartons combien de fautes mais le Horoya AC personne n’a eu même un petit carton donc si dès fois l’arbitre joue contre mes joueurs on ne peut rien.

Je reste concentré et je prépare le math contre le CIK. Je ferrai tout pour ne pas descendre en D2, je ferrai tout pour maintenir mon club en Ligue 1. ‘’ S’est lâché coach Fernandez.

A noter que le Horoya AC bouge ce samedi 2 Mars pour la Tunisie ou il défiera l’Espérance de Tunis au compte de la cinquième et avant dernière journée des phases de poule de la ligue des champions africaine de football.

GUINEEFOOT

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top