Nouvelle bannière Guinée Games
CAN

CAN 2015/ Ibou Traoré « «J’avais du mal à bien bouger et à courir »

Mongomo – Le Syli national qui devait absolument battre le Mali pour se qualifier en quart de finale, n’a pas fait mieux qu’un match nul. Mené au score en première mi-temps sur penalty, les Aigles du Mali ont repris l’initiative en deuxième période en empêchant le Syli national de développer son jeu comme il a l’habitude de le faire. Dominés et pris de vitesse, les Guinéens ont rapidement concédé un but au Malien.

« Nous avons fait une première mi-temps pas mal où on maitrise plus ou moins. Une deuxième mi-temps pas bonne où on ne rentre pas bien et où on prend un but qu’on peut éviter. Maintenant, c’est fait, ça aurait dû être comme ça. On a fait trois matches et on n’a pas perdu. On aurait dû gagner un des trois matches je pense. Maintenant c’est la place au hasard. On verra. L’attente sera longue, très très longue. On ne sait pas si on va partir ou si on reste. C’est incroyable comme situation. Je n’ai même pas les mots », a réagit Ibrahima Traoré avec qui on a échangé en zone mixte à la fin de la rencontre.

 

Mal entré en jeu en deuxième période, le Syli national a passé trois mauvais quarts d’heure sur la pelouse du stade de Mongomo. Dominé physiquement, les Guinéens n’ont pas pu sortir la tête de l’eau tant la pression malienne était forte. Le joueur du Borussia Münchengladbach pense que son équipe aurait du mieux contrôler le début de la deuxième mi-temps, calmer le jeu, faire tourner le ballon pour essayer de faire douter les Maliens. « Mais ce n’est pas ce qu’on a fait. On a directement balancé. On a concédé un but très tôt. Ce sont des choses que nous devons corriger si on a la chance de continuer. On s’avait qu’il y aurait un engagement physique des maliens. A l’image du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, le Mali est beaucoup plus physique que nous. Je pense qu’on n’a pas bien joué au foot et le terrain aussi ne nous permettait pas. Maintenant, on ne trouve pas d’excuse mais la première mi-temps était meilleure que la deuxième. »

Sorti sur blessure après « un gros tacle » qu’il a reçu en première mi-temps, Ibrahima Traoré n’a plus réussi à avoir un impact sur le jeu du Syli national après cette action sur laquelle il se blesse, où l’arbitre ne met pas de carton. «J’avais du mal à bien bouger et à courir. Le coach est venu me voir, il m’a dit de serrer les dents, d’essayer de donner et c’est ce que j’ai fait. Mais en deuxième mi-temps, ce n’était plus possible. C’est un tacle par derrière, c’est très dangereux. »

 

Tanou Diallo, depuis Mongomo – Guinée Equatoriale

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top