Syli

CAN 2015: Le Syli pourra-t-il tenir ses promesses?

CASABLANCA—L’entraîneur togolais a eu raison de dire qu’il craint la Guinée plus que le Ghana!

 

La Guinée était sur une pente glissante dans les qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2015) mais, en étrillant le Togo (1-4) à Lomé, elle s’est remise sur la route menant aux phases finales de la prochaine CAN 2015.

 

Ainsi, la moitié du chemin a été faite samedi dernier. L’autre moitié attend les poulains de Michel Dussuyer ce mercredi à Casablanca face aux Ougandais. Un duel époustouflant.

 

 “Ce mercredi, nous jouons une finale de CAN contre l’Ouganda…”, indique le tonitruant ailier du Syli, Ibrahima Traoré.

Avec 7 points et une troisième place, la Guinée ne peut se qualifier qu’à une seule condition : qu’elle batte l’Ouganda à Casablanca. Un match nul verra les Ougandais s’envoler pour Malabo, obligeant les joueurs guinéens à suivre la CAN devant le petit écran.

 

Le public guinéen attend impatiemment cette (autre) finale de ce groupe très complexe ou personne n’est encore qualifié ni éliminé. Absent de la CAN depuis trois décennies, les Ougandais croient en leur chance et ne viennent pas en victimes résignées.

 

Une rencontre n’est pas l’autre. Et celle livrée par le Syli contre l’Ouganda à l’aller, qui ne devait être qu’une formalité, a été plus compliquée que prévue. On se souvient encore qu’à Kampala, ni le résultat ni la manière n’étaient au rendez-vous, ce qui a précipité, dans le cœur des supporters du Syli, un sentiment de déception.

 
Mais, à Lomé, rien a manqué aux Éléphants guinéens pour se réconforter : le rythme, l’efficacité, l’inspiration et surtout les surprise(s): Trois de ses quatre buts ont été l’œuvre de Seydouba Soumah!

 

Les ailiers Traoré et Seydouba étaient des ambitions. Les deux joueurs ont émerveillé, affichant leur rigueur technique qui confère parfois à la facilité.

 

Adossés à un entrejeu animé par Naby “Deco” et Conté “Maboura”, les Guinéens ont pu dérouler le fil de leur jeu avec vigilance.

 

Bien sûr, les coéquipiers d’Idrissa Sylla ont affiché une belle maîtrise mais, il faudra confirmer cet exploit, ces promesses entrevues lors du match de Lomé. Bien sûr, certains joueurs du Syli ont du mal à enchaîner de belles performances (on pinaille), mais ce groupe possède de sérieuses capacités.

 

Bref, le Syli doit boucler l’année sur une bonne note.

 

@Moysekou

Guineefoot©, 19/11/2014, BRUXELLES, BE

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top