Interviews

CAN 2015/Titi Camara : « La Côte-D’ivoire et le Cameroun partent favori»

Conakry – L’ex international guinéen et sélectionneur national, passé au Département des Sports comme ministre a salué la qualification de la Guinée à la CAN 2015 compte tenu des conditions difficiles dans lesquelles l’équipe nationale a disputé ses matches éliminatoires. Aboubacar Titi Camara estime que la jeune équipe guinéenne a tout à prouver sur la scène africaine. Pour l’ancien joueur de Liverpool, la Côte d’Ivoire et le Cameroun sont favoris dans le groupe D.

Guineefoot : Quelle différence y-a-t’il entre la sélection de la CAN 2012 pendant que vous étiez ministre des Sports et celle de 2015 ?

 

Titi Camara : Je pense que les deux équipes se sont qualifiées sur le terrain, mais dans des contextes un peu différents. Quand on voit cette équipe qui s’est qualifiée pour cette édition en jouant les six matchs hors de nos frontières à cause du virus Ebola, je pense que c’est salutaire. Il faut remercier les joueurs parce que quand on n’a vu le départ de l’équipe, tout le monde s’est inquiété. Mais, ils ont pu se relancer surtout en allant gagner au Togo. Il y avait aussi la pression lors du dernier match qu’il fallait gagner contre l’Ouganda. Ils l’ont fait avec la manière. Je pense que cette équipe a montré une autre image du football guinéen. Nous attendons de voir ce qu’ils feront lors de la phase finale parce que c’est une autre compétition qui démarre.

 

Guineefoot : Comment avez-vous réagi après la publication de la liste des 23 sélectionnés ?

 

Titi Camara : On laisse le choix à l’entraineur qui connait ses éléments. Ça fait deux ans qu’il travaille avec ce groupe. C’est vrai que chaque fois il y a des nouveaux qui arrivent et il y a des anciens qui partent. Mais on fait entièrement confiance à l’entraineur. J’espère que les joueurs qui sont sélectionnés donneront satisfaction au sélectionneur et surtout au peuple de Guinée.

 

« La Guinée a un grand rôle à jouer »

Guineefoot : Le Syli doit-il craindre ses adversaires ?

 

Titi Camara : Je pense que toutes ces trois équipes sont à prendre au sérieux. On n’a deux mondialistes, la Cote- d’Ivoire et le Cameroun restent deux grandes nations de football. Le Cameroun a une équipe qui est en reconstruction et qui a battu la Cote- d’Ivoire pendant les éliminatoires. Ça prouve que cette équipe a retrouvé le dynamisme. La Cote- d’Ivoire, même si les anciens dont Didier Drogba et Didier Zokora se sont retirés, reste toujours une grande équipe. A voir les joueurs qui évoluent individuellement dans les championnats européens, je pense qu’ils ont de l’expérience par rapport à l’équipe guinéenne. Quant au Mali qui s’est qualifié difficilement mais en battant l’Algérie lors du dernier match à domicile, ça prouve que c’est une équipe à prendre au sérieux également. Nous, nous avons une équipe jeune qui a tout à prouver. Je pense que la Guinée a un grand rôle à jouer. Je dirai que tout dépendra de la préparation et de la fraicheur physique des joueurs. Pour gagner un match, il faut être plus déterminé que l’adversaire. Sur le papier, la Côte-D’ivoire et le Cameroun partent favori. La Guinée doit bien négocier le premier match qui sera déterminant pour la suite de la compétition.

 

« Je ne vois pas d’intérêt pour la Fédération de chercher à connaitre le budget.» 

 

Guineefoot : Est-ce que le ministère doit forcement associer la Fédération à l’élaboration du budget de la CAN ? Je vous le demande puise que vous avez été ministre des Sports.

 

Titi Camara : Lors de notre passage au Département des Sports, le peuple a su qu’il y a eu du sérieux. Tant qu’on ne retrouve pas cette rigueur, la discipline, ça va être difficile pour la future génération. Le budget c’est le même problème qui surgit encore. Je dirais que la Fédération est là en tant qu’organisation technique qui peut aider le Département mais le budget est géré par le département.

Guineefoot : La Féguifoot souhaite simplement avoir une idée du montant, pas plus.

Titi Camara : Le plus important c’est de régler les primes de match des joueurs, puisque la CAF prend en charge l’hébergement des trente membres qui composent la délégation. Je ne vois pas d’intérêt pour la Fédération de chercher à connaitre le budget. Le plus important est que les joueurs soient dans de meilleures conditions. Si les primes ont été réglées, il ne doit y avoir aucune polémique autour du budget.

 

Guineefoot : Quelle appréciation faites-vous du championnat guinéen ?

 

Titi Camara : Depuis le démarrage de ce championnat beaucoup s’y intéresse. Cela prouve qu’il y a du renouveau, que le football est en bonne santé. Maintenant il faut voir ce que va donner le championnat. On saura le niveau de nos clubs quand ils vont représenter la Guinée sur la scène africaine. Il faut aussi remercier les hommes d’affaires qui y mettent de l’argent. Espérons que le football guinéen retrouve ses valeurs du passé.

 

Guineefoot : Dernière question, comment se porte l’académie Titi Camara ?

 

Titi Camara : Ça se passe bien, je suis satisfait. Vous savez lorsque le football vous a tout donné, rester à l’écart est un échec. J’ai mis en place un projet ambitieux avec cette académie ; je me bats pour trouver un financement et des partenaires aussi parce que le cout d’investissement est de trois millions de dollars. On aura un siège flambant neuf dans trois mois, un immeuble R+4. Après on essaiera de trouver un terrain en dehors de Conakry pour mettre ces installations à la disposition de la jeunesse guinéenne. Nous avons livré aujourd’hui notre septième match avec six victoires et une défaite. On n’a réussi à marquer 24 buts, ce qui est salutaire. Aujourd’hui, nous sommes satisfaits de l’évolution de notre équipe (Racing Club de Guinée). J’essaie de transmettre ce que j’ai appris en 20 ans de carrière aux enfants, je pense que c’est passionnant.

Aliou Chérif (+224) 623 72 58 57

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top