Syli

CHAN 2014 : le Syli local humilié  à Bamako par les Aigles du Mali

 

Bamako – Le Syli national local s’est incliné ce samedi en déplacement au stade Modibo Keita de Bamako devant son homologue du Mali sur le score de 3 buts à 1.

 

Les Guinéens à l’assaut en début de match

 

Devant un public moins nombreux au stade, les Guinéens ont rougis les yeux des supporteurs pendant toute la première mi-temps. Dès le début de la rencontre, à la 2’, François Kamano, largement excentré, centre pour Sambégou Bangoura plein axe de la surface de réparation. L’avant centre de l’ASK échoue à tromper de la tête pour tromper le gardien malien Soumaila Diakité.

 

A la 7eme minute, Yali Yali dribble sur le flanc gauche, perfore la défense malienne  avant d’être fauché  dans la surface de réparation. Et l’arbitre burkinabé de la rencontre n’hésite pas à siffler le penalty  en faveur de la guinée. Un penalty qui sera transformé par Sambégou Bangoura.

 

Les maliens égalisent à la 22’,  grâce à un coup franc mal dégagé par Aziz, et va être repris par Koné Moussa  qui égalise pour le Mali. La réaction sera timide du côté guinéen. Les poulains de Lapé avec de multiples incursions dans le camp adverse manquent de réalisme  jusqu’à la pause.

 

Le réveil spectaculaire des Maliens en deuxième mi-temps

 

A la reprise, Djibril Dramé  l’entraîneur des aigles, conscient de l’incapacité de ses joueurs à imposer leur jeu, procède logiquement à des changements .Koné Moussa, le meilleur buteur du championnat  malien, auteur du but égalisateur de son équipe,  cède sa place à Sidibé Mamadou.  Les Maliens reprennent à cet effet le jeu à leur compte et seront présent partout dans l’entre-jeu et au pire, éliront domicile dans le camp guinéen pendant le reste de la rencontre.  A la 70’ Mamadou Doumbia donnera l’avantage aux Maliens  sur une tête anodine qui paralyse toute la défense guinéenne avant de tromper Aziz Keita. Quatre minutes plus tard, les Maliens reviendront à la charge en aggravant le score grâce  à Idrissa Traoré qui allumera une frappe des 23m et laissera indifférent Aziz keita.

 

Le coaching guinéen sur la sellette

 

À la fin de la rencontre, des observateurs et simples supporteurs ont tenu responsable de notre défaite  le coaching de  kanfory lapé Bangoura. Tous, conviennent à dire que les changements du coté guinéen  sont intervenus très tardivement (80’) pendant que l’équipe est malmenée par son adversaire. A cela s’ajoutera l’apathie des joueurs face au réveil malien.  En dépit de tout, Kanfory lapé Bangoura ne désarme pas  «  nous allons corriger les erreurs de la rencontre à fin de nous préparer pour le match à venir…. On pense que le changement est venu trop tard, mais moi je pense qu’il fallait attendre puis changer »

 

Réactions

 

Traoré Drissa «  On a souffert un peu en première mi-temps, mais on a cru, on a foncé et on y est arrivé. Le fait de gagner ici ne veut pas dire qu’on est qualifié. On doit beaucoup travailler pour pouvoir contre carré notre adversaire à domicile».

 

Dramé Djibril « En première mi-temps, on avait 4 joueurs diminués physiquement ; si vous voulez blessé. À cet effet il fallait attendre pour voir qui peut continuer et qui ne peut pas continuer. C’est ce que j’ai fait et heureusement ça a payé. On va continuer à travailler, à déceler les forces et les faiblisses de l’équipe guinéenne  que nous allons exploiter d’ici le match retour »

 

Lapé Bangoura « Nous allons tirer toutes les leçons de cette défaite que nous allons exploiter d’ici le match retour chez nous…. »

 

Guinée

 

Aziz Kerita (gardien), Fodé camara, Conté IS, Bangoura IS, Camara Abdoulaya (Bangoura Oumar Tourad), camara naby laye youssouf, Bangoura Sambégou (Balla Camara),  soumah Ali Badara, Djakité Djibril, Mohamed yali yali, François Kamano (Barry Ousmane)

 

Entraineur : Kanfory Lapé Bangoura

 

Mali :

Soumaila (gardien)Samaké Issa, Coulibali Salif, Konaté Oumar, Sissoko Abdoulaye, Doumbia Cheik, Sompara Boubacar (Traoré Drissa), Traoré Adama, Doumbia Mahamadou (Malle Amara), Koné Moussa (Sidibé Mamadou)

 

Entraineur : Dramé  Djibril

 

Lamine Mognouma Cissé, envoyé spécial à Bamako

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top