Interviews

Constant : « Je suis fier de voir que l’équipe a autant progressé »

CASABLANCA– Absent pour cause de blessure contre le Togo, Kévin Constant a énormément apprécié le comportement de ses coéquipiers qui ont tout donné pour gagner le premier match des éliminatoires de la CAN 2015 au Stade Mohamed V de CASA. D’après le joueur Trabzonspor, le Syli national est dans une progression ascendante.

 

GUINEEFOOT: Kévin Constant, le Syli national prend trois points pour son premier match des éliminatoires de la CAN 2015, quelle est ton analyse de cette rencontre?

 

Kévin Constant : L’équipe a fait un très grand match. Dès l’entame, on a su avoir le monopole du ballon, on a su imposer notre football. Vous savez que le Togo a eu quand même pas mal d’occasions avec Adebayor qui n’était pas en réussite aujourd’hui. Il faut aussi tirer le chapeau à Naby qui a fait un très grand match, qui a gagné tous ses duels face aux attaquant de l’équipe adverse. Sur le but, il ne peut absolument rien faire. Comme je l’ai dit c’est un état d’esprit, c’est une solidarité qui s’installe dans le groupe. Ce sont des choses qui se voient depuis qu’on est ensemble. C’est un groupe jeune, c’est vrai qu’il y a l’apport des anciens mais ces personnes ont 27 ans ou 28 ans. Ça c’est très primordial, ça veut dire qu’on continue à bien progresser ensemble.

 

Une première mi-temps presque parfaite, la deuxième a été un peu difficile, comment tu expliques cela ?

 

Il est vrai qu’en deuxième mi-temps, on n’a subi dès l’entame une très grosse occasion et derrière on prend un carton rouge. Comme je l’ai dit, c’est aussi le fait que nous soyons un peu trop jeunes qui nous met un peu en difficulté. On a peut être ce manque de gestion dans les matches. Mais ce sont des choses qui sont faciles à corriger et c’est ce qu’on va apprendre avec l’expérience. Pour ça, il faut que les joueurs jouent régulièrement dans leurs clubs. Pour pouvoir acquérir l’expérience, il faudra avoir un temps de jeu. J’invite tous les joueurs de l’équipe nationale à travailler 100% dans leurs clubs parce qu’au mois de janvier il y a une compétition très importante. On n’y est pas encore, le chemin est encore long mais c’est vrai que le match d’aujourd’hui nous a montré le chemin.

 

Qu’est ce qu’il faudra améliorer dans cette équipe pour atteindre ces objectifs ?

 

Je pense qu’il faut un peu plus de maturité. Par moment dans les matches, il faut savoir gérer les temps forts et les temps faibles. Nous nous sommes assez fougueux, on aime attaquer, on aime produire du beau jeu. Par moment il faut savoir calmer les choses, il faut savoir laisser le ballon à l’adversaire. Comme je l’ai dit, c’est le manque d’expérience, nous sommes jeunes, si tout le monde ne joue pas tous les weekends, ce n’est pas évident. Dans le match d’aujourd’hui, ce qu’on pouvait améliorer, c’est la gestion des moments. On prend un carton rouge bête. Issiaga le sait très bien. C’est un joueur expérimenté qui joue titulaire dans son club. Il sait que ce n’est pas quelque chose à faire mais on ne va pas lui jeter la pierre dessus, loin de là. C’est un joueur important pour nous. Maintenant ce sont erreurs à ne pas reproduire. Aujourd’hui ça ne nous a pas coûté les trois points mais ce sont des choses à ne pas réitérer. Demain si nous sommes réduits à dix, ça va être compliquer, on l’a vu d’ailleurs, on a énormément subi. On doit vraiment remercier la défense, Naby et tout le collectif bien sur.

 

L’autre point positif de ce match contre le Togo, c’est que  beaucoup de cadres  du syli dont toi étaient absents mais les jeunes ont fait le boulot.

 

Ceux qui ont participé au match de ce soir ont été vraiment excellents. Ils ont fait un très grand match. Moi j’ai été impressionné par Naby Keita. J’ai été impressionné par son jeu d’aujourd’hui. Pour moi c’est un élément important de l’équipe. Ça ramène encore beaucoup plus de concurrence au sein du groupe. Ça veut dire qu’on est obligé de travailler pour gagner sa place. Le coach aura un mal de tête pour aligner onze joueurs. Tout le monde a le niveau et ça c’est quelque chose de très important. Je suis vraiment fier de voir que l’équipe a autant progressé.

 

Le mercredi vous jouer contre l’Ouganda, ce soir t’as pas participé, est ce qu’il y a une possibilité que tu joues dans 4 jours à Kampala ?

 

C’est très compliqué, je ne vais pas vous le cacher. Je suis encore incertain pour le match du mercredi. J’aurai une discussion avec le coach pour voir si je vais rester avec le groupe mais plus pour l’encadrement que pour participer à la rencontre. Il y a très peu de chances pour que je dispute le match. Aujourd’hui j’ai essayé de faire l’échauffement, j’ai essayé d’aller un peu loin mais ça n’allait pas.

 

Tanou DIALLO, envoyé spécial à CASABLANCA

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top