Nouvelle bannière Guinée Games
African Football Nouvelle bannière guicopres
Actualités

Débat sur le sport en Guinée : le ministre Bea Diallo parle de diagnostic, d’évaluation avant de panser les problèmes du sport

CONAKRY – Durant deux jours, plusieurs acteurs du sport guinéen sont réunis au comité national olympique guinéen pour une conférence débat sur la pratique du sport en Guinée.

Organisée par le ministère en charge des sports, cette rencontre d’échange va permettre aux différentes fédérations d’être capable de gérer leurs activités et être plus autonomes. Au-delà de l’organisation des championnats ou des compétitions, la conférence débat sera mise à profit pour amener les responsables des fédérations à entreprendre des initiatives dans la pratique du sport. « Le sport au départ, est fait pour permettre aux gens d’être bien en terme de santé, d’épanouissement mais aussi en terme de cohésion sociale. Donc notre objectif est d’aider les fédérations à créer des champions mais aussi de mettre des choses en place pour leur discipline soit accessible à tous » a expliqué le ministre des sports Lansana Bea Diallo. 

Parlant de la mise en place des infrastructures sportives, Bea Diallo est conscient que cela relève du département des sports mais il demande aux fédérations de développer un modèle de management rentable. Mais tout cela n’est pas possible sans une complicité entre le ministère des sports et tous les acteurs du sport guinéen. « Aujourd’hui on essaye d’avoir une transversalité afin de permettre de repartir les fonds entre toutes les fédérations. Et d’avoir une reconnaissance envers certaines fédérations qui ne sont pas reconnues mais qui font un sérieux travail. Mais ça va se passer une entente entre toutes les parties par ce que le ministère n’est rien sans les fédération et vice versa. Nous allons donc diagnostiquer les problèmes afin de trouver des solutions » souligne Bea Diallo.

Le conférencier, Marck, directeur sportif conseille au département d’étudier les problèmes au cas par cas : « Chaque fédération a ses réalités, donc il faut forcément échanger avec chaque fédération pour connaitre ses problèmes, même si le problème d’infrastructure est commun ». 

La Guinée a donc désormais une nouvelle ambition, reste à savoir si les résultats vont suivre, en tout cas le ministre des sports avec l’appui du gouvernement guinéen veut faire de la construction des infrastructures, une priorité. 

Bagou BARRY

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top
P