Nouvelle bannière Guinée Games
Interviews

Didier Six: « Après la CAN, la confiance s’est stabilisée mais elle est encore fragile »

PARIS- L’échec cuisant du Syli National à la CAN 2019 en Egypte est encore et toujours dans les esprits de certains supporters et observateurs guinéens.

Après cette CAN ratée par la Guinée, Paul Put est débarqué et Didier Six prend les rênes de la sélection, au terme d’un appel d’offres où il y a eu plus de 80 candidats postulants.

Pour ses débuts dans les éliminatoires de la CAN 2021, le nouveau sélectionneur du Syli rassure (un peu) avec une victoire contre la Namibie (2-0) et un nul (2-2) contre le Mali, avec lequel les guinéens partagent la tête de leur poule (4 points chacun).

Interrogé ce jeudi par Onze Mondial sur ses objectifs avec la Guinée, l’ancien coach du Togo a dit qu’il veut non seulement qualifier Naby Keita et ses coéquipiers à la prochaine CAN au Cameroun, mais il veut surtout amener la Guinée là où elle n’a jamais été : en coupe du Monde.

« L’ambition est claire, c’est d’aller à la CAN et d’aller là où ils ne sont jamais allés. Je l’ai réussi avec le Togo, j’aimerais maintenant le réussir avec le Syli. J’ai un contrat de trois ans, je pense à solidifier ce groupe et à remettre une confiance. Après la dernière CAN, la confiance s’est stabilisée mais elle reste encore fragile donc il faut faire très attention. Et voir un peu s’il y a des jeunes qui peuvent sortir des bons clubs. Si la qualification arrive très vite au bout des quatre matchs, c’est plus facile après de pouvoir intégrer certains jeunes. Les anciens sont encore là. J’ai une équipe très jeune avec une moyenne d’âge de 24 ou 25 ans, ce qui est positif » a confié Didier SIX à Onze Mondial

Le monde du football est frappé de pleins fouets par le Coronavirus, et la majeure partie des championnats ont été arrêtés pour protéger les footballeurs. Certains internationaux guinéens échangent avec Didier SIX, qui dit partager leur peine.

« Bien sûr, nous avons une philosophie de confiance entre nous et du chemin que nous souhaitons prendre. Je pense sincèrement qu’avec ce confinement il y a des pertes psychologiques du fait qu’ils ne peuvent pas s’entraîner, ils sont à la maison. Ce sont des garçons qui sont à l’extérieur toute l’année. C’est très dur comme période mais ils savent que je suis derrière eux, que je n’ai pas besoin de les contacter continuellement. J’ai eu des contacts avec certains, mais je sais que mon groupe est très positif de ce côté-là, donc je n’ai pas de réels soucis. Je les laisse dans une psychologie pour qu’ils reviennent au top avec leurs clubs et avec l’équipe nationale » conseille-t-il.

Une qualif’ en coupe du Monde ? Didier SIX a bien raison de rêver mais avec cette équipe du Syli toujours loin de rassurer, on a hâte de voir si cet éternel rêve se réalisera sous ses ordres..

Mohamed LAMINE TOURE  

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P