Nouvelle bannière Guinée Games
Uncategorized

Document comité ad hoc : Des clubs de division nationale sur leurs grands chevaux contestent le texte et jurent rentrer dans la rébellion.

Conakry– Depuis 48 heures, le nouveau document proposé par le comité ad hoc notamment pour son point spécifique concernant le passage de 69 clubs à 8 pour le vote au prochain congrès électif à la fédération guinéenne de football provoquent l’ire des clubs de division nationales .

 
Après avoir manifesté leurs refus catégorique d’adhérer à ce projet qui sera prochainement soumis à l’assemblée générale extraordinaire de la fédération pour adoption, ces clubs de divisions nationales (équivalent de 3éme division) qui sont accusés de n’exister pour des raisons de subvention, ne semblent toujours pas désarmer.

 
Ce lundi 15 Août, Thierno Abdoulaye Bah, l’ancien membre du comité exécutif de la Féguifoot et président d’une équipe de division, n’a pas manqué de fustiger ce nouveau projet du comité ad hoc.

 
« Pour le moment, c’est une proposition et on ne peut pas tellement apporter de commentaire là-dessus. Mais, qu’ils sachent bien que les clubs de division nationale ne se laisseront jamais faire. Je suis très déçu car je ne comprends pas pourquoi les voix légitimes des divisions vont être attribuées à des associations qui n’existent même pas. Nous allons nous réunir dans les prochains jours pour tirer les leçons et définir notre prochaine attitude. » s’est t-il défoulé chez nos confrères de la radio Lynx FM.

 
Pour s’opposer à cette décision, les responsables de ces clubs projettent une tournée dans toutes les préfectures de la guinée afin d’échanger avec tous les acteurs concernés pour ce qu’ils appellent l’éveil des consciences.

 
« Bien sûr, nous allons faire le tour de la Guinée, car c’est tous les clubs 69 clubs qui sont concernés de près ou de loin. Après, nous allons attendre le résultat. Mais, déjà nous sommes déçus car les gens qui sont censés défendre les intérêts de ce football à la base, ne le font pas, et ils veulent l’affaiblir. Sans doute que nous tendons encore vers une autre crise à la fédération, car nous n’allons pas accepter cela et nous nous opposerons par tous les moyens légaux » conclu l’ancien frondeur.

 
S’achemine t-on vers une autre crise au sein de l’appareil footballistique du pays quelques mois après la mise en place du comité de normalisation suite à la destitution du président Super V ?

 
Difficile d’y croire connaissant la très faible capacité de nuisance de ces clubs qui pour la plus part dit-on, ne vivent que de la subvention .

 
Mohamed Lamine Touré

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top