Nouvelle bannière Guinée Games
African Football Nouvelle bannière guicopres
Edito

Face au Zimbabwe, la Guinée laisse des plumes en subissant une double peine (Mognouma)


BAFOUSSAM- La fièvre d’un début de CAN, presque sans faute pour le syli national est retombée d’un coup, ce mardi 18 janvier 2022. C’était à l’issue du troisième et dernier match de poule disputé par l’équipe guinéenne contre son homologue du Zimbabwe.

Ce qui est vrai, c’est que les Guinéens ont été sérieusement douchés, malmenés. Ils ont laissé des plumes avec une double peine :
D’abord battus sur le score de 2 buts à 1, puis perdre leur meilleur joueur de la compétition, le milieu de terrain de Liverpool, Naby Keita.

Cette double sanction inattendue contre le petit poucet du groupe est imputable au système de jeu mal assimilé, à la l’incapacité de se contenir et de réagir, bref au coaching qui a toujours fait l’objet de grand débat.
L’entraineur Kaba Diawara a reconduit le même système de jeu, le 3-5-2, avec un effectif inadapté.

Mené au score à la mi-temps par deux buts à zéro, le consultant de canal+, titulaire du banc du syli, a eu une réaction très molle à la reprise.
Il a fallu Naby Keita pour sonner la révolte sur un but hors du commun. Mais cela a été de courte durée, et les Guinéens ont continué à subir de la part du petit poucet de son groupe.

La même pression du début, au point de perdre pour le prochain match, son capitaine qui s’est laissé aller à ses impulsions.
C’est une double peine qui vient ramollir les supporters, décevoir leurs espoirs et doucher la dynamique encourageante au sein du groupe.

Mognouma

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top
P