Nouvelle bannière Guinée Games
Uncategorized

Gassime Sylla, une icône s’en va dans l’indifférence totale des autorités

gassimou syllaLa presse guinéenne notamment sportive, est depuis hier soir en deuil suite à la mort de Gassime Sylla, qu’on appelait affectueusement, Nta Gassime ou tout simplement le Boeing.  Né en 1947 à Kindia, une ville située à 145 km de Conakry, Gassime sylla passera ses études primaires dans cette ville avant d’aller à Conakry pour les études secondaires au lycée 3 Mars, puis universitaires à l’université Gamal Abdel Nasser faculté lettre.

 

À cause du manque criard d’enseignant dans les écoles secondaires à l’arrivé du CMRN (Comité Militaire de Redressement National) au pouvoir en 1984, Gassime Sylla a été convaincu d’abandonner à mis chemin son cursus anniversaire pour devenir professeur de français dans les lycées du pays. Plus tard avec la passion pour le micro, Gassime Sylla embrassa le journalisme. C’était dans les années 80. Celui qui deviendra plu tard le Boeing, débuta à la RTG, en qualité de régisseur. À cause de ses qualités avérées, Gassime a été essayé partout: rédaction politique, sections des langues et des sports. La prestation était partout convaincante.

 

Finalement, le natif de Kania se concentrera sur la section des sports qui lui permettra de parcourir le monde, visiter les grands stades à travers le monde et les terrains d’infortunes du pays. Toutes les préfectures et sous préfectures voir quelques districts du pays ont été visités par le Boeing à la recherche de nouveaux talents de footballeurs et de journalistes sur lesquels il fondait assez d’espoir pour prendre sa relève. Entres autres talents découverts par Gassime Sylla: le regretté et très talentueux journaliste culturel de la RTG, Moussa Mara, Ibrahima Sadio Bah journaliste sportif , l’actuel directeur de la radio Djigui FM, Ibrahima Sory Camara.

 

De par son talent, Gassime Sylla pendant plusieurs années, a été correspondant sportif et culturel de la station panafricaine Africa No1 en Guinée.

 

Après s’être battu en vain pendant plus d’un mois contre la maladie, la mort a eu finalement raison de Gassime ce mercredi 15 Août à l’hôpital Donka à 22H, pendant que toute l’attention des guinéens était dirigée vers le Rabat ou le Syli jouait en amical contre son homologue du Maroc.

 

Force est de reconnaître, que les appels incessants des journalistes et du défunt dans tous les médias sont tombés dans les sourdes oreilles des autorités pour lesquelles la famille sportive sollicitait une bourse sanitaire. Pis, le département tutelle et la RTG sont au centre de critiques acerbes. S’il est reproché au premier de briller par son absence au chevet du malade, il est aussi reproché au deuxième de ne pas faire assez de battage médiatique sur la maladie dont soufrait Gassime à fin d’attirer l’attention des citoyens qui auraient dû faire un geste à l’image d’Antonio Souaré le président de la société Guinée Games qui a offert 20 millions FG. À ce geste, s’ajoute la visite du ministre des Sports au chevet du malade avec une enveloppe financière de 5OO mille FG.

 

Gassime Sylla est mort laissant dernière lui, 2 femmes et une dizaine d’enfants La levée du corps est prévue demain à 9H30 à la morgue du CHU de Donka suivi de son exposition au palais des sports puis l’enterrement au cimetière de Cameroun après la prière sur le corps à 14h à la mosquée Fayçal.

 

Lamine

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top