Interviews

Interview : le Syli, Kaba Diawara, son nouveau club, ses objectifs, Abdoulaye Cissé s’exprime

ISTANBUL L’international guinéen Abdoulaye Cissé évolue cette saison avec Tuzlaspor, un club de évoluant en deuxième division en Turquie. Passé par la France et la Serbie, l’ancien sociétaire du Fello Star de Labé, connaît un début de saison très convaincant.

Après 9 journées de championnat, le natif de Conakry a disputé 8 matchs dans la peau de titulaire, et n’a raté qu’une rencontre pour cause de suspension (4 cartons jaunes). Il compte déjà inscrit un but et devient incontournable au milieu de terrain de Tuzlaspor.

Ce vendredi, l’ancien angevin nous a accordé une interview dans laquelle il a abordé plusieurs sujets. Son début de saison, sa vie en Turquie, le Syli et Kaba Diawara sont entre autres sujets abordés par l’international guinéen avec notre rédaction.

Sur son début de saison

C’est vrai que ç’a a été difficile pour moi de venir ici parce que mon ancien club (Kocaeli) ne voulait pas me laisser partir. Il a fallu beaucoup de choses avec mon avocat pour finalement rejoindre Tuzlaspor. Maintenant pour le début de la saison, je suis très satisfait. Je commence les matchs et j’ai la confiance du coach. Maintenant c’est à moi de travailler pour maintenir le cap.

Sur son objectif visé cette saison

Il faut toujours avoir des objectifs. Tout le monde veut jouer dans les grands championnats d’Europe. Maintenant, il faut travailler dur pour atteindre l’objectif. Je continue le travail et faire de mon mieux. Peut-être qu’un jour je pourrai signer mon retour en France ou partir en Italie.

Sur le sélectionneur Kaba Diawara

Il ya de très bons rapports entre le sélectionneur Kaba Diawara et moi. On a garde le contact et on se parle souvent. Moi de mon côté, je continue à travailler et j’espère faire mon retour très bientôt en équipe nationale. Je ne peux pas vous le dire quand. Je poursuis mon travail après on verra. Tous les joueurs africains rêvent de jouer la CAN. Si tu n’es pas sélectionné, ça fait un peu mal. Mais il faut aussi respecter le choix du coach aussi.

Le Syli National de Guinée

Je pense que l’équipe progresse beaucoup. On a de nouveaux joueurs dans l’effectif et cela aide l’équipe à progresser. Maintenant il faut du temps aussi pour que l’équipe retrouve ses automatismes et permettre au coach aussi de travailler son groupe et atteindre ses objectifs.

Sur sa vie après sa carrière de footballeur..

Ceux qui me connaissent depuis tout petit savent que j’ai un amour fou pour le métier d’entraîneur. J’y pense tous les jours. J’ai déjà commencé à passer mes diplômes d’entraîneur. J’ai obtenu ma licence D à Angers, en France. Donc c’est obligé après ma carrière de passer mes autres diplômes et devenir entraîneur.

VIA MAXISPORT224.COM

Tag:
Lamine Touré

Lamine Touré

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

P