CAN

Kemoko Camara : « La Guinée ira très loin à la Can 2015 »

Conakry – L’ancien gardien de but international, Kemoko Camara  s’est prononcé sur les chances du Syli de Guinée à la CAN 2015 en Guinée-Equatoriale.  Il affirme que la Guinée ira loin dans la compétition.

Kemoko Camara se souvient avoir joué contre chacune des trois  équipes qui composent la poule de la Guinée. « J’ai joué contre ces trois équipes déjà. Le Cameroun en 1998, c’était ma première CAN. Je suis rentré à la place de Saliou lorsqu’on perdait 2-0. Finalement on n’a fini 2-2. Le Mali pareil en 2004 on n’a perdu 2-1. La Côte d’Ivoire, c’était en 2008 à Accra on n’a perdu 5-0. »

Cette lourde défaite concédée face aux Eléphants de Côte d’Ivoire reste un souvenir douloureux pour Kemoko. «Ce match perdu contre la Côte d’Ivoire c’était la faute à nos dirigeants qui ont laissé les gens faire du n’importe quoi. Jusqu’à présent j’ai ce remord que je ne vais jamais oublier. »

«La Guinée n’a pas à craindre ses adversaires » 

D’après Kemoko, cette nouvelle génération qualifiée pour la CAN 2015 peut faire mieux. « 2008-2015 il y a beaucoup de différences. Moi,  je vois la Guinée faire un bon match  contre la Côte d’Ivoire, le Mali ou le Cameroun. Ils auront du mal à nous battre cette fois-ci. Pour moi, la Guinée n’a rien à craindre, c’est le foot. On dit que le Cameroun est le favori du groupe mais le Cameroun ne nous a jamais battus si j’ai bonne mémoire. Soit on gagne ou on fait un match nul. Le Cameroun  d’hier et celui d’aujourd’hui ce n’est pas pareil.  On va tous jouer les 90 minutes au maximum et puis le meilleur gagnera. Mais  cette fois-ci,  je pense que la Guinée ira loin, mais vraiment loin. »

L’ex portier du Syli attire l’attention des autorités quant à la préparation du tricolore guinéen. «Pour cette CAN, qu’on essai  de tout mettre en place, surtout respecter les joueurs. Nos dirigeants, tout ce qu’ils feront, qu’ils le fassent avec sérieux c’est tout. »

En fin connaisseur des compétitions de hauts niveaux, Kemoko  affirme que bien gérer le premier match contre la Cote d’Ivoire est capital. « Le premier match, il faut le jouer à fond. Il faut aller chercher les trois points ou au minimum faire match nul. En tout cas, il ne faut pas se rater. Pour finir, je dis bonne chance au Syli de Guinée, je suis de cœur avec l’équipe. Je resterai toujours le supporter numéro 1 de la Guinée. »

Aliou Chérif

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top