Interviews

Lappé Bangoura « Si on met les bonnes conditions de travail, je pari que le Syli local pourra se qualifier pour le CHAN 2016 ».

Conakry – Après avoir été reconduit au poste d’entraineur du Syli national local par la Feguifoot ce mardi, Kanfory Lappé Bangoura nourrit déjà l’espoir de qualifier pour la première fois la Guinée pour les phases finales du CHAN 2016 prévues au Rwanda, après un échec au passage l’année dernière. Mais pour y arriver, le coach du Horoya estime qu’il ya des étapes à franchir. Lappé Bangoura a accordé ce mercredi une interview exclusive à Guineefoot à Conakry.

Guineefoot : Bonjour coach Lappé, vous venez d’être reconduit à la tête du Syli local par la fédération, quel est votre première réaction ?

 

Lappé Bangoura : Bon c’est une réaction de satisfaction. Je me dis quelque part que c’est mon travail de l’année dernière qui a été reconnu par la Fédération, même si on s’est pas qualifié pour les phases finales.

 

Guineefoot : L’année dernière vous avez été éliminé par le Mali, selon vous qu’est ce qui explique cet échec, est-ce que c’est un manque de conditions de travail ?

 

Lappé Bangoura : Vous savez le football c’est un ensemble, c’est-à-dire on doit se préparer avant, pendant et après chaque compétition. Moi je crois que les Maliens étaient mieux préparés que nous, honnêtement on manque de bonnes conditions de travail au niveau des équipes locales, car on a pas de salaire, on a pas de prime, rien du tout. On fait du bénévolat par patriotisme et après si on est éliminé c’est facile de nous critiqué. Vous avez vu le sérieux qu’on a mis au niveau du Syli cadet qui s’est qualifié pour la coupe du monde des cadets au Chili. Il faut que la Fédé accorde plus de considération à notre travail. Je pense que cette année si on met les conditions nécessaire, je pari que le Syli local peut se qualifier pour les phases finales du CHAN 2016.

 

Guineefoot : Quel est l’objectif que vous vous êtes fixé cette année après votre reconduction à la tête du Syli national local ?

 

Lappé Bangoura : C’est toujours le même objectif que l’année dernière, c’est à dire obtenir la qualification pour les phases finales Rwanda 2016, une chose qu’on attend énormément en Guinée. Encore une fois moi je pense qu’on peut réussir ce pari si tout est réuni à la base.

 

Guineefoot : L’année dernière c’est Salam Sow qui était votre assistant, mais cette année ce sera Ibarahima Sory Touré « Damas » le coach du Gangan. Comment va se faire la cohabitation avec lui ?

 

Lappé Bangoura : Bon moi je collabore très bien avec tous les entraineurs locaux. Damas comme Salam ont été tous des anciens joueurs du Syli national qui travaillent toujours pour leur patrie. C’est une fierté pour moi cette année de travailler avec Damas comme mon assistant car c’est un bon coach qui fait ses preuves avec le Gangan de Kindia en championnat national cette saison. Déjà je pense que notre cohabitation sera meilleure pour faire le bon boulot à la tête du Syli local.

 

Guineefoot : Lappé est également le coach du Horoya en plus d’être à la tête du Syli local, comment comptez-vous vous y employez avec cette double casquette ?

Lappé Bangoura : Il y a une très grande différence entre les deux cas. Moi j’ai toujours réussi dans ces deux cas, vous savez une sélection ce n’est pas comme un club car ce n’est pas à tout moment et on ne tient compte que des meilleurs locaux en ce moment. L’ascendance du Horoya commence déjà à fonctionner malgré notre 1ére défaite contre le CIK la semaine dernière. Je pense que comme l’année dernière, je n’aurai aucune difficulté à jumeler ces deux fonctions par ce que le Syli local c’est une sélection qui va fonctionner pour juste un temps.

 

Propos recueillis par Mohamed Lamine TOURE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top