National

LdC: Horoya imperturbable

President du Horoya Antonio SOUARE avec ses joueurs

CONAKRY, 13 mars 14 (GF) La qualification du Horoya AC aux 8ès de finale de la Ligue des champions sonne comme un véritable renouveau du football guinéen en hibernation depuis très longtemps. À la grande surprise, les Guinéens très inquiets ont appris la réserve portée auprès de la Confédération Afrique du football (CAF) contre leur club par le Raja de Casablanca.

  

 

Le club marocain accuse le Horoya d’avoir fait jouer Mohamed Camara “Yali Yali” qui, soutient-il, n’était pas qualifié pour le match. Cette réserve du Raja fait suite au cri de détresse du Meknes, qui reproche au Horoya d’avoir incité “Yali Yali” à rompre de façon unilatérale le contrat qui le liait au terme du prêt.

 

“…c’est la dernière bouffée d’oxygène du Raja…” 

 

Si cette affaire bouleverse aujourd’hui les supporters guinéens en général, les dirigeants du Horoya en particulier, sont par contre imperturbables. “C’est le plein droit au Raja de porter des réserves sur n’importe quel joueur” indique le secrétaire général du Horoya avec une attitude qui exprime la banalisation du sujet. “Le sport de haut niveau impose aux dirigeants un travail professionnel”, précise Bintou Madi Kaba avant d’ajouter: “C’est à travers tout ça nous avons effectué le transfert de Yali Yali dans les règles de l’art; pour cet aspect nous sommes sereins. Je pense que tout a été fait avec les données qui régissent les situations de ce genre. Nous n’avons rien à craindre, vous comprendrez que c’est la dernière bouffée d’oxygène du Raja…”

  

Les regards sont tournés en direction de la CAF qui a la compétence de trancher en pareille circonstance. En attendant, les supporteurs du Horoya prendront leur mal en patience

 

Lamine M. CISSÉ,

Guinéefoot©

 

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top