Nouvelle bannière Guinée Games
African Football Nouvelle bannière guicopres
Edito

Le CONOR avec son gant de fer pour imposer une autorité contestée !

CONAKRY- La formule est bien trouvée par le comité de normalisation pour imposer son autorité qu’il a du mal à faire accepter par des acteurs qui lui sont trop hostiles. La stratégie est de servir de son pouvoir de dissolution des entités relevant de lui , mais qui refusent sa collaboration.

L’équipe de Mariama Sy se dit qu’elle n’a plus de mourrons à se faire.

Cette équipe dirigeante n’a plus besoin de se plier en quatre pour demander l’allègeance des gens qui sont convaincus qu’elle constitue en grande partie le problème actuel du football. Peu importe l’unité recherchée pour réagir en synergie. Il y a une semaine, c’était à la Ligue-Pro de faire les frais de cette nouvelle formule.

Cette structure dirigée par le Général Mathurin Bangoura est accusée de rébellion et d’une gestion opaque. Et maintenant, c’est le district de football de Kaloum dirigé par Mamadouba Blaise Camara. Dans les deux cas, les mêmes motifs sont mis en avant.

Mais ce qui est évident c’est que ces deux structures sont présidées par des personnes qui ont une attitude répugnante vis-à-vis de la tutelle .

« Et celle-ci les voit comme adversaire et véritable obstacle à son règne sans partage ni concession » pestent-ils.

On attend la réaction du district de football.

Pour ce qui est de la Ligue-Pro, elle épouse la résignation. Les conclusions de la réunion qu’elle a organisée à la suite de la décision de dissolution en font foi. Son président mathurin Bangoura annonce qu’il prend acte et qu’il revient à l’assemblée generale des clubs de ligue1 et 2, qui sera organisée prochainement , de reagir. Une attitude de réserve et d’extrême prudence qui traduit de la part du président du CIK, la peur de subir la pire des sentence. La suspension de toutes les activités du football.

Dorénavant , les autres services rentreront dans les rangs pour ne pas eux aussi subir la même sentence réservée aux deux premiers.

Le règne avec le gant de fer suffit a-t-il pour rallier tout le monde à sa cause ?
Possiblement , tant que la cause est juste et fondée, à défaut de sommer une i surrection.

En attendant, le CONOR à l’épreuve de la gestion jugée mitigée. Du moins, si l’on s’en tient aux résultats qui sont loin de faire l’unanimité en sa faveur.

Affaire à suivre.

Mognouma

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top
P