Actualités

Le syli local en 1/2 finales du CHAN, touche trois fois moins que les “pros” en 1/4 de finales de la dernière CAN.

Le syli local avec sa performance qui a surpris plus d’un, a redonné de l’espoir aux guinéens d’embrasser un trophée continental avec l’équipe nationale ce ,40 ans après le succès de leurs aînés qui l’ont ratés de très peu. Cette qualification de l’équipe locale en demies finales du CHAN sans ses joueurs cadres disqualifiés à cause de leur choix sportif, par ce qu’ayant changés de championnat, marque le retour du pays dans le concert des grandes nations de football africain. Ce succès ne rime pas malheureusement dit-on, avec le traitement à eux leur accorder par les autorités en charge de notre football. Avec des primes jugées discriminatoires. Tenez-vous bien, en demi-finales du CHAN, les joueurs touchent chacun, 32 mille dollars répartis comme suit:

  • 15 mille dollars prime de qualification ;
  • 2 mille dollars prime de préparation;
  • 5 mille dollars prime de qualification en 1/4 de finales;
  • 10 mille dollars prime de qualification en 1/2 finales.

Par contre, les soit disant “pros” de l’équipe nationale, lors de la dernière coupe d’Afrique des Nations, ont chacun, perçu la somme démentielle de près de quatre-vingt-dix milles dollars (90.000 dollars). Cumulativement, les primes de qualifications en phases finales (30mille dollars) et en 1/4 de finales (50mille dollars) et la prime de matchs amicaux de préparation.

Cette différence dans le traitement des équipes nationales, le nouveau Ministre doit en faire une préoccupation, en amoindrissant l’écart; à défaut d’être équitable dans le but de pouvoir créer chez les joueurs locaux de l’émulation qui leur donnerait l’envie de réussir.

Lamine Mognouma Cissé

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top