Syli

Le Syli National espoir privé des Jeux Africains

Conakry – Les équipes nationales  olympiques (homme et femme) guinéennes ne sont pas engagées dans les éliminatoires des Jeux Africains (U23), prévus du 4 au 19 septembre 2015 au Congo-Brazzaville.

Les amoureux supporteurs du Syli National toutes catégories confondues, se posent encore la question du comment et pourquoi la Guinée n’a pas été engagée dans les éliminatoires des Jeux Africains à l’image de tous ses voisins (Mali ; Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina, Ghana et Nigéria).

Finaliste malheureux aux jeux-Africains d’Alger 2007 (défaite 1-0 face au Cameroun), sous la conduite du coach Sékou Somparé avec l’actuel gardien du Syli, Aziz Keita, Karamoko Cissé, Victor Coreia, Minka Yadi Camara ou Fodé Bory Doré, le désormais international Congolais, la Guinée rate « encore » une occasion de construire l’avenir par le présent et non l’avenir par l’avenir, voué à l’échec. Voir les instances du football guinéen (Ministère des Sports et Fédération Guinéenne de football) refuser d’engager les équipes olympiques (masculine et féminine) dans les éliminatoires pour une compétition de cette envergure, est incompréhensible, vu les projets actuels de certains clubs du pays.

Une telle compétition n’est-elle pas faite pour préparer les échéances futures telles que les JO de Rio 2016 au Brésil, le CHAN et les CAN 2017, 2019…?

 

Une génération de joueurs sacrifiée 

 

Voilà comment la Guinée continue dans sa gestion approximative voire médiocre du football guinéen en n’accordant pas d’intérêt à une compétition d’une telle importance,  sacrifiant au passage toute une génération de joueurs concernés cette année par ce type de tournoi.

Engager les U23 Guinéens qui sont nés en 1993, 1994 et 1995, aurait permis d’amorcer les prochaines compétions avec certitude sans se lancer dans les dépenses inutiles qui sont d’année en année des montants colossaux, consacrés uniquement aux seniors, sans pour autant préparer les différentes catégories qui doivent en principe prendre la relève.

Cette année, 22 pays sont engagés dans l’épreuve dont le Congo, pays organisateur. La qualification se joue en deux tours. Le Ghana, l’Afrique du Sud, le Cameroun et le Sénégal ne disputent pas le premier tour.

Tournoi Hommes

 

Premier tour:


RD Congo – Burundi  0-1

Gabon – Nigeria  1-4
Mozambique – Ouganda  0-0
Ethiopie – Soudan  1-2
Egypte – Kenya         (match aller reporté au 1er mars)
Burkina Faso – Libye  Forfait de la Libye
Côte d’Ivoire – Guinée Bissau  Forfait de la Guinée Bissau
Zambie – Madagascar  Forfait de Madagascar
Mali – Tunisie  Forfait de la Tunisie
Swaziland – Zimbabwe  Forfait du Swaziland         

Exempts: Afrique du Sud, Cameroun, Ghana, Sénégal

 

Tournoi Féminin

 

Même constat chez les femmes. Le Syli féminin ne prend pas part également aux éliminatoires, faute d’être engagé comme son homologue masculin. Les éliminatoires du tournoi féminin réunissent seize équipes dont quatre (Mali-Gabon et Madagascar-Botswana) ne disputent pas le premier tour. Intégré au programme des Jeux Africains, le football féminin, a connu deux vainqueurs, le Nigeria (2003 et 2007) et le Cameroun (2011).

 

Premier tour


Madagascar – Botswana  1-3

Mali – Gabon  Ff Gabon
Libye – Guinée Bissau  Ff Libye

 

Exempts : Afrique du Sud, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Nigeria, Sénégal, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe

 

Alhassane SAMPOU, Guinefoot©

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top