Syli

Les Cadets jouent sans prime

CONAKRY– Le malheur des jeunes cadets qui pourtant jusque là, font un parcours sans faute dans les éliminatoires de la CAN 2015, continue. Avec trois victoires à la clé et à deux doigts d’une qualification à la CAN de leur catégorie, les joueurs et l’encadrement technique de l’équipe nationale cadette n’ont pour le moment reçu aucun cent de l’Etat.

 

Nous rappelions dans nos précédents articles les conditions difficiles de retour des Cadets guinéens après leur victoire à Casablanca contre le Maroc. C’était au compte du premier tour des éliminatoires de la CAN des U-17.  A leur retour, les jeunes héros ont été nuitamment, jusqu’à preuve du contraire, abandonnés  sur l’esplanade du Stade du 28 septembre avec une modique somme de 10.000FG chacun, soit 2 euros.

 

En plus, les jeunes ont été abandonnés au Maroc au compte de leur match allé contre le Togo. Outre le délégué fédéral, il n’y avait que le DAF du département des Sports aux cotés des jeunes. Si ces autorités se sont montrées impotentes pour le Syli cadet, elles se sont plutôt et paradoxalement montrées impétueuses pour les Séniors. Là-dessus, inutile de chercher plus loin les motifs. Le budget lié aux deux matches livrés  par les coéquipiers de Kamil Zayatte était déjà disponible avant les matches (prime de convocation fixée à 1500 dollars et la prime pour la victoire à 1500 dollars également).

 

Pourtant, les Cadets ne demandent pas assez. Ils sont moins gourmands car ils reçoivent une misérable prime de 140 dollars. Malheureusement, ceux qui doivent leur payer sont préoccupés par la défense de leurs égoïstes petits intérêts.

 

Comment peut-on demander aux joueurs de faire preuve de patriotisme si la notion est mal assimilée par des dirigeants gourmands et pour la-plus part cupides?

 

Lamine Mognouma CISSÉ

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top