Nouvelle bannière Guinée Games
African Football
Interviews

Limogeage ou séparation avec l’ASK, montants impayés..Lounceny Mara livre ses vérités

KALOUM- Cette semaine, l’association sportive de Kaloum a annoncé le départ sur son banc de son entraîneur Lounceny Mara.

Ce dernier, qui dit être surpris de cette décision des dirigeants des Kaloumistes, affirme qu’il n’a toujours pas reçu de notification officielle de la décision qu’il qualifie d’unilaterale.

Celui qu’on surnomme Mourinho en Guinée a accordé une interview-vérité à Guineefoot ce vendredi. Dans cet entretien exclusif qu’il nous accorde, l’ancien coach de la SAG de Siguiri revient sur son départ de l’ASK, de son objectif, et fait surtout une révélation.

Selon Lounceny Mara, la direction de l’AS Kaloum lui doit encore de l’argent…

Peut-on parler de limogeage, de séparation, ou de rupture ?

Je sais pas. C’est ce que pensent les dirigeants de l’AS Kaloum. Parce qu’ils ne m’ont jamais appelé pour me parler de ça officiellement. On m’a jamais écrit ni envoyer un papier pour me dire que je ne suis plus l’entraîneur de L’ASK.. Jusqu’à présent. J’ai compris en eux qu’ils ne voulaient plus travailler avec moi. Là donc, forcément il y a eu séparation.

Vous êtes toujours donc sous contrat avec l’AS Kaloum ?

Honnêtement, on devait pas se séparer de la sorte. Mais vous savez, chaque club a sa façon de faire. C’est sûrement ce qu’ils ont l’habitude de faire avec les entraîneurs qu’ils emploient. Si c’était une première, j’allais me lamenter. Je pensais aller au bout de mon contrat, jusqu’à la fin du championnat. On n’est pas loin de ce qu’on peut atteindre comme objectif, l’ASK est 5e au classement général, à deux points de la deuxième place. Maintenant, il faut accepter leur décision.

Vous allez donc poursuivre Kaloum ?

Le club il est poursuivable, bien-sûr. Mais vous savez, Lounceny Mara n’est pas habitué à ce genre de trucs. Tous les clubs avec lesquels j’ai travaillés, je les laisse faire. C’est un faux débat pour moi, le fait de poursuivre un club. Tu vas l’amener où ? Tous ceux qui ont poursuivi les clubs ici, on connaît la suite. Moi je vais pas me chercher d’autres noms, encore plus grave que ce que les dirigeants de l’AS Kaloum me disent. Ils savent qu’ils me doivent un montant.

Le club vous dois donc de l’argent ? Si oui, combien..

Honnêtement, oui oui. Comme tout bon travailleur qui ne finit pas son job, s’il est renvoyé. D’abord, il y a ce qui a été travaillé, et il y a d’autres choses aussi, d’autres montants impayés. Mais je préfère me taire pour le moment. La direction de Kaloum sait honnêtement ce qu’elle me doit comme argent. S’ils ont une bonne volonté de me payer, OK. S’ils me payent pas aussi, ce n’est pas mauvais. Je sais que ça ne sera pas une première pour eux, ni une dernière.

Votre objectif avec l’ASK est-il atteint ? (2 victoires, 3 défaites, 3 nuls)

Battre le Horoya 2-0, n’est pas donné à n’importe qui. Je pense qu’on a réussi le coup du siècle. C’est la première fois de voir l’AS Kaloum dominé le Horoya et gagner avec la manière. Si c’est une petite victoire pour les gens, qu’ils le pensent aisni. On a aussi battus la Flamme Olympique qui est l’une des trois meilleures équipes du championnat. Une chose est sûre, l’objectif d’un entraîneur n’est jamais atteint si ton employeur te met à la porte avant la fin de ton contrat. Mais, aujourd’hui je suis fier de mes jours passés avec l’ASK. Il y avait une très belle opportunité à saisir pour aller chercher une place assez confortable en fin de saison.

C’est quoi l’avenir de Lounceny Mara ?

J’ai deux à trois propositions de clubs de ligue 1, je suis entrain de réfléchir avant de me décider. Je dois d’abord avoir ma libération totale avec les dirigeants de l’AS Kaloum, avant de choisir ma future destination. Après je vais travailler avec un bon club de top niveau en Ligue 1. Peut-être même avant le début de la phase retour du championnat, j’aurais un club. Je suis prêt à reprendre mon service même si c’est pour demain. Je dois relever d’autres nouveaux challenges. Après le classico gagné contre Horoya, beaucoup de clubs m’ont approchés. Je suis content aujourd’hui et vous saurez bientôt ma destination.

Propos recueillis par Mohamed Lamine TOURÉ

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P