Edito

Comité de normalisation à la FEGUIFOOT : Un revers cinglant pour un Salifou Camara jugé guignard dans le monde du football , une victoire pour Blasco qu’il à limogé

Il a pourtant beau défendu son bilan et chercher à démonter les accusations de ses collègues  qui le colle à jamais la peau, hélas pour lui, que   tout ça soit  devenu un coup d’épée dans l’océan.  
 
La dictature de la majorité,  j’allais dire , la raison de la majorité s’impose au super de la feguifoot comme un coup de massue.  Salifou Camara n’aura jamais raison face à la cohorte des membres statutaires de son association,  qui dans une symphonie sans précédent, le rejette à jamais. Il aurait alors en toute conséquence,  sagement  dû se retirer . Mais combattant qu’il à voulu être, a préféré se battre jusqu’au calice. Comme par hasard, ou une  répétition de l’histoire , de son histoire,  SuperV  tombe une nouvelle fois en cours de mandat donnant l’impression aux observateurs, qu’il est un guignard dans le monde du football.
 
Le basculement de son secrétaire Général qui lui est resté aussi longtemps fidèle,  et fît l’un de ses plus grands complices, pour ne pas dire l’un de ses plus grands filleuls,   nul besoin de se  triturer  les méninges,  à été la fin annoncée d’un règne.  Le pic du désamour sans précédent interviendra au soir de la décision de limogeage de ce dernier .
Blasco est alors le futur messie de l’instance faitière du football guinéen ?
 
L’étendu de la popularité de l’homme révélée aux guinéens à l’occasion de cette crise, permet d’affirmer une telle prophétie.  Ibrahima Blasco Barry comme c’est de lui qu’il s’agit,  juriste de profession, connaisseur irréprochable des textes qui régissent le fonctionnement du football guinéen et de son milieu, doublé d’un sens managérial apprécié de tous   , focalise bien d’attentions pendant cette période de chambardement à la Féguifoot. 
 
Celui qui a été décrit, j’allais dire caricaturé, sous l’effet dit-on d’acharnement  dans un passé récent comme étant le plus grand perdant d’un conflit fratricide , passe être aujourd’hui l’aiguilleur accepté et élu dans le cœur de ceux qui ont la possibilité d’apporter une nouvelle touche pour la future  recomposition de la Féguifoot. Longtemps dans les arcanes du football,  arpentant toutes les échelles,  Blasco peut savourer à gorge déployée,   cette décision de la CAF et de la FIFA qui sonne comme sa victoire pour ce qui l’opposait de particulier au partant. 
Des opportunistes désormais à visage découvert voudrions s’inviter dans une bataille déjà gagnée par les autres pour prétendre à un strapontin.  Ils seront éconduit comme des mal propres.  Alors,  sont-ils avertis . 
 
Dossier à suivre !!!!
 
 
 
Guinéefoot
Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top