Nouvelle bannière Guinée Games
Actualités

N’Zérékoré : Les travaux de reconstruction du stade arrêtés, les autorités tirent sur la sonnette d’alarme. !

N’Zérékoré– La région administrative de N’Zérékoré situé à près de 1000 kilomètres de Conakry, est en manque  d’infrastructures sportives. Le seul stade de cette localité est dans un état de  dégradation très poussée. Les travaux de rénovation engagés depuis 2008 sont à l’arrêt au grand dame des populations de cette ville située au sud de la Guinée.
 
Pourtant en 2008, dirigeants et footballeurs de la capitale de la Guinée forestière, affichaient une lueur d’espoir suite au début des travaux de rénovation du stade du 3 Avril. Ces travaux qui étaient alors confiés à la société GUICOPRESS, ont tourné au ralenti dés la chute du régime de DADIS. Toiture à moitié construite, parking non achevé, toilettes et guichets non construits, flaque d’eau partout, voilà l’image qu’affiche aujourd’hui le stade du 3 Avril de N’Zerékoré.
 
 Malgré cet état de défectuosité, les joueurs s’y entrainent jour après jours. Situation qui a poussé la ligue de football de N’zérékoré de pousser un cri de cœur, et de demander l’implication des autorités à tout les nivaux, afin de réaliser le rêve des sportifs de cette ville  qui rêvent de  voir leur stade faire peau neuve.
 
 « c’est inacceptable de voir l’état dans lequel se trouve notre stade aujourd’hui. Aucune autorité n’a pensé à terminer les travaux de reconstruction depuis 2008, mais c’est l’Etat Guinéen qui a montré ses limites.. Sinon, après le CNDD, le pouvoir actuel avait le droit d’achever ses travaux, car, l’Etat, c’est la continuité » se plaint Moriba Delamou, président de la ligue de football de N’zérékoré.
 
Plus loin, Moriba Delamou dénonce l’absence de la fédération Guinéenne de football et du ministère des sports 
« A  l’approche du congrès à la fédération, on voit les candidats venir nous tromper pour gagner nos voix, mais ce n’est plus possible, car après, c’est le mensonge. Le département des sports aussi, ne pense qu’à la capitale Conakry, oubliant les autres préfectures, alors que les vrais talents du pays, sont majoritairement à l’intérieur. » conclu-t-il.
 
Les sportifs de N’Zérékoré, eux, sont obligés de pratiquer ce stade par ce que n’ayant pas un autre endroit, ce, à l’approche des grandes pluies.
Depuis N’Zérékoré,
Mohamed Lamine TOURE,
envoyé spécial
 
Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top