Nouvelle bannière Guinée Games
Actualités

« Le stade du 28 septembre, stade à haut risque sur le continent » note en gras la CAF.

Conakry– Cela n’est guère une surprise pour ceux qui connaissent la Guinée et qui ont vécu des matches toujours bigrement mal organisés au stade du 28 septembre.
La Confédération Africaine de Football (CAF) vient de classer ce stade de Conakry dans le lot des enceintes à très haut risque sur le continent.

C’est ce qui ressortirait du rapport de Koné Ardiouma, le commissaire ivoirien du match Guinée-RD Congo du dimanche 13 novembre dernier lors de la deuxième journée des éliminatoires du mondial 2018.

Les violences sont devenues récurrentes dans ce stade construit depuis les années 50. Un stade qui ne répond plus aux normes internationales.

Au-delà, les organisateurs des matches dans ce stade n’en ont cure de la sécurité au point d’y entassés les supporters au gré de leur avidité pour l’argent.
La liste est longue et non exhaustive d’événements sportifs mal organisés au stade du 28 septembre .

Le dernier, c’est sans doute celui qui a été fait à l’occasion du match Guinée-RDC. En plus de la défaite du Syli qui est restée à travers les gorges des supporters, les mêmes supporters ont été ulcérés d’avoir acheté leurs tickets et ne pas être parmi les privilégiés à regarder le match de leur équipe nationale.

Réservé pour 14 milles supporters, le stade a refoulé du monde, et on pouvait en dénombrer plus de 25mille ce jour. Le rapport du commissaire qui a failli de peu suspendre ce match , est loin de tout reproche.

Une occasion d’anticiper la finition du stade de Nongo , un bijoux architectural qui est resté dans les discours au cœur des préoccupations des autorités à tous les niveaux.

Guineefoot.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top