Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
Syli

Syli/Affaires de primes: l’occasion vaut la chandelle, on pompe à volonté la vache laitière

ALEXANDRIE– Comme nous vous l’annoncions dans un précédent article, le département des sports, s’est exécuté de ses engagements pris devant les joueurs concernant le payement des primes de ces derniers.

Ces engagements, il faut le rappeler, ont été pris, le soir de la défaite de l’équipe guinéenne, il y a plus d’une semaine en match amical de préparation contre la Gambie.

Ce jour, on s’en souviendra pour toujours, car ce type de primes payées plus tard, est une première du genre, les joueurs par la voix de leur capitaine, le revenant Ibrahima Traoré, a été sans ambiguïté : payer ces primes réclamées ou instaurer un climat malsain, avait rapporté en substance ‘’football factory’

Les autorités aussi pour leur part, malgré l’état  de la caisse du pays, déjà trop mise à rude épreuve, pour satisfaire aux réclamations d’ordre universel pour une participation à une compétition, à hauteur de plus de 40 milliards GNF, prévus pour cette cause, faut-il noter,  ces autorités pour des raisons à creuser au plus profond,  ont facilement succombé à cette réclamation farfelue et irresponsable de ces joueurs.

Au sommet, on se défend d’avoir payé cette prime indue, en évoquant le souci de maintenir la sérénité dans le groupe, pour une entame de compétition réussie. C’est alors tant pis pour !

Au-delà de la cupidité reconnue, de certains joueurs, on soupçonnerait l’opportunité que veulent s’offrir certains encadreurs aussi concernés par le partage du magot, qui n’est finalement ni plus ni moins qu’un deal.

 Ils se trouvent à tous les niveaux de la chaîne de décision ; de l’encadrement technique aux accompagnateurs dirigeants, chacun semble se battre pour ce qu’il doit avoir pour lui, et ça en a tout l’air.

L’Etat étant le seul bailleur de fonds, estimant que les ressources de celui-là, sont intarissables, il se disent, qu’il faut en profiter, pour pomper au maximum, peu importe pour eux les résultats qui devraient justifier cette cupidité.

C’est donc plus de pression sur l’équipe désormais, attendue au tournant par ceux qui sont indignés par leurs réclamations pécuniaires.

Lamine Mognouma Cissé

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top