Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
Interviews

Syli: Kemoko Camara affiche son amour pour les gardiens locaux (Interview)

CONAKRY- Kemoko Camara fait partie des techniciens locaux nommés à la tête du Syli National. Comme tous les autres, l’ancien gardien international a forcément le sourire aux lèvres après cette promotion.

L’actuel préparateur des gardiens du Horoya AC, Kemoko, dans un entretien accordé ce vendredi à notre rédaction, a d’abord tenu à remercier les autorités pour sa nomination. L’ancien gardien guinéen (48 sélections), qui a été par ailleurs, entraîneur des gardiens du Syli U23, a ensuite énuméré ses priorités. Il promet mieux s’investir afin de mériter cette confiance en vue de faire honneur aux techniciens locaux.

« Je tiens à remercier la fédération et tous ceux qui ont cru en moi, en me confiant cette responsabilité. C’est un grand honneur de servir encore la Guinée, je l’ai fait en tant que joueur, aujourd’hui je le ferai en tant qu’entraineur. C’est une immense joie pour moi et cela veut dire que je peux encore apporter quelque chose pour le pays. C’est le travail qui a payé. Depuis que j’ai raccroché et que je suis rentré en Guinée, je ne fais que travailler et je continuerai à travailler » s’est félicité l’ancien portier de Dundee United (Ecosse).

Dans le nouveau staff technique du Syli composé de 10 responsables, la part belle est faite aux locaux qui sont au nombre de sept (7). Pour Kemoko Camara (44 ans), il n’y a jamais de différence entre les expatriés et les locaux, à partir du moment, poursuit-t-il , où tous possèdent les mêmes diplômes.

« Moi, je ne parle pas de techniciens locaux ou étrangers. Je crois, que la sélection nationale est ouverte à tout le monde. Le football ne demande plus ça. C’est l’expérience et la compétence. Je suis en tout cas, content de retrouver la sélection avec la moitié du staff composée de mes compatriotes »

Aujourd’hui, le poste de gardien de but du Syli est devenu un souci et Kemoko Camara dit qu’il faut miser sur les jeunes à l’image de Moussa Camara qui est excellent ces derniers temps avec le Horoya, a-t-il précisé .

Si ce dernier a été recalé par Paul Put à la CAN 2019, à la surprise générale de tous les observateurs, le nouvel entraîneur des gardiens du Syli national pour sa part, affirme qu’il est temps que la donne change. La concurrence s’annonce décisive dans les buts du syli avec les locaux. Naby Yattara (35 ans), Aly Keita (32 ans) sont donc avertis, a insinué kemoko Camara.

« Moi je l’ai toujours dis, ce n’est pas parce que je suis là aujourd’hui en tant qu’entraineur. On a de très très bons gardiens en Guinée. Il suffit juste de les travailler mentalement. On devrait donc les sélectionner, pour qu’ils viennent apprendre petit à petit. Dans notre championnat, on a d’excellents gardiens. Je pense, qu’il faut utiliser ces talents et amener la concurrence à ce poste en équipe nationale. Pour moi, cela va payer après » a conclu Kemoko Camara.

A rappeler que dans les cages de la Guinée, Kemoko a pris part à quatre phases finales de la coupe d’Afrique des nations (1998, 2004, 2006, 2008). Il a gardé les buts de neuf clubs dans sa carrière, dont plusieurs clubs en Guinée (AS Kaloum de 1994 à 1999, Hafia FC de 2005 à 2006)

Propos recueillis par Mohamed Lamine Touré

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top