Nouvelle bannière Guinée Games
Actualités

Syli national : Fernandez pousse un coup de gueule et menace Traoré, Razzagui, Conté, Idrissa et Sarr

Paris – Déçu, incrédule, furieux, c’est un Luis Fernandez dans tous ses états qui a joint la rédaction de Guineefoot pour démentir avec la plus grande fermeté les propos tenus hier par Abdoul Razzagui Camara sur votre quotidien. « Razzagui a menti. Je n’aime pas que les joueurs mentent aux guinéens. »

Aussi le nouveau sélectionneur national guinéen a fait le point sur le cas des cinq joueurs qui «refusent » pour le moment de se présenter au lieu de regroupement du Syli national à Paris. Traoré, Razzagui, Conté, Idrissa et Sarr ont jusqu’à dimanche pour répondre à l’appel du sélectionneur national au risque de s’exposer à des lourdes sanctions.

« Ils sont allés en vacances parce que le maillot du Syli national n’est pas important pour eux, commente Luis Fernandez. S’ils ne viennent pas pour le prochain match, dans 3 mois je n’aurais plus envie d’eux. Ils doivent être fiers de leur sélection nationale. Mais je constate que ça manque de fierté. Il faut respecter le maillot, la Guinée et les Guinéens. Au moment où l’équipe nationale prépare un match de qualifications pour une CAN, ils sont en vacances. Ils se reposent. Ils ne veulent pas venir porter le maillot de la Guinée. Ils ne répondent plus à nos appels téléphoniques. Je veux que ces garçons comprennent que nous sommes très déçus.»

«Il n’y aura pas de passe-droit avec Luis fernandez. Si Traoré, Conté, Idrissa, Sarr, Razzagui ne rejoignent pas l’équipe nationale d’ici à dimanche, ils seront soumis au règlement de la fifa Ils vont être suspendus et il sera très compliqué pour eux de revenir en sélection nationale. Ils ont jusqu’à dimanche pour se présenter sinon je serai obligé de prendre contact avec la Fédération pour les suspendre », avertit le nouveau boss du Syli national.

« La sélection nationale n’est pas un cirque »

Pour faire table rase du passé, Luis Fernandez a instauré des règles auxquelles tous les joueurs de son équipe doivent se soumettre. Le respect du maillot et le pays sont des éléments importants pour le Français. « La sélection nationale reste la sélection nationale. Paul Pogba a la finale de la Champions League le samedi, mais cela n’a pas empêché Didier Deschamps de le mettre dans sa liste. On ne peut pas fonctionner autrement en Guinée. La sélection nationale, ce n’est pas un cirque. On ne peut pas faire ce qu’on veut. Quand on joue en équipe nationale et qu’on représente un pays, on doit avoir une attitude professionnelle et responsable. On joue pour un pays, on représente un pays. C’est très important.», explique un Luis Fernandez pas du tout enchanté par le comportant de certains joueurs cadres du Syli national.  

Concernant les deux joueurs d’Anderlecht, Ibrahim Conté et Idrissa Sylla, Luis Fernandez souligne que son staff et lui n’ont reçu aucun rapport médical qui indique que les deux garçons sont blessés. « Nabi Keita a joué 120 minutes hier (3 juin, ndlr) en finale de la Coupe d’Autriche avec son club, mais il était là aujourd’hui (4 juin) à midi. Seydouba est arrivé blessé, on n’est en train de le soigner. Abdoulaye Cissé avait des problèmes d’adducteurs, on l’a soigné. Même si on est blessé, on répond à la convocation en équipe nationale en présentant un rapport médical. Nous avons les spécialistes pour s’en occuper. Quand on a des soucis, on appelle le coach ou les dirigeants pour s’expliquer», précise Luis Fernandez qui a toujours du mal à comprendre la décision du joueur de Mônchengladbach, Ibrahima Traoré et celle du Messin, Bouna Sarr. « Traoré, je l’ai appelé pour lui dire que s’il a un problème, il peut venir l’expliquer. Après il est libre de rester ou partir. Il a refusé. Bouna Sarr, je l’ai rencontré après le match Metz contre OM en Ligue1. Je lui ai demandé s’il veut venir en sélection nationale, il m’a dit oui. Alors, je lui ai dit de se préparer car je vais lui convoquer pour le prochain match. » Au lieu de répondre à sa convocation, le jeune joueur messin a préféré aller profiter du soleil à Marbella au bord de la Méditerranée avec une bande de copains.

Cependant, le défenseur Guingampais, Baissama Sankoh est attendu dimanche à venir au Complexe Sportif Leonard de Vinci tandis que Mohamed Diarra va rejoindre le groupe 24 heures plus tard.

Luis satisfait des garçons présents à Paris

« Je répète qu’il n’y aura pas de passe-droit, menace le Français. Les garçons qui ont répondu à l’appel s’entrainent et travaillent dans un bon état d’esprit et se comportent de façon professionnelle. Même s’il y a moins de qualité, je préfère des garçons qui sont fiers de porter et de défendre le maillot de leur pays. »

 

Tanou Diallo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top