Interviews

Syli national : « Pour ce dernier match il faut de l’audace »

Conakry – Les fans du Syli croient en la qualification de leur équipe pour les quarts de finale mercredi contre le Mali. L’ancien ministre des Sports et actuel député de l’opposition Baidy Aribot s’inscrit dans cette logique. Mais, il pense que l’entraineur doit se montrer un peu plus audacieux.              

                                                  

Le Syli affronte mercredi les Aigles du Mali pour une place en quart de finale. Comment envisagez vous cette rencontre ?

 

Ecoutez, avec beaucoup d’optimisme. Le Syli vu ce qu’il a démontré contre la Cote d’Ivoire (match nul 1-1 ndlr) même si on est resté sur une note de déception parce que le Syli pouvait remporter la victoire contre les Ivoiriens. Ce qu’on n’a vu contre le Cameroun (match nul 1-1 ndlr) donne une certaine assurance par rapport à la qualification du Syli pour les quarts de finale. Pour ce match le Syli va démontrer à la face du monde, des observateurs et autres fans du football africain qu’il reste une grande équipe et qu’il n’a rien à envier aujourd’hui aux autres nations de football qui ont dominé l’Afrique ces derniers temps.

 

Le Mali est l’une des bêtes noires de la Guinée ; pensez vous que cette fois la Guinée parviendra à vaincre le signe indien?

 

Ces derniers temps, le Mali est devenu la bête noire de la Guinée après une certaine génération, sinon la Guinée a toujours dominé le Mali dans les temps. C’est ceux qui sont pessimistes qui pensent que le Mali est la bête noire de la Guinée. Mais, ce n’est pas le cas. Raison pour laquelle, vous allez voir mercredi que la Guinée va faire un grand match ; et je suis optimiste que la Guinée va gagner le Mali.

 

Les joueurs guinéens ont beaucoup donné contre la Cote d’Ivoire et le Cameroun. Ne craignez vous pas une baisse de régime contre le Mali ?

 

C’est une des craintes, c’est l’un des facteurs qui vont peser. Mais, cela dépend de la récupération. Je ne pense pas que ça va jouer trop, parce que nos joueurs sont des professionnels qui jouent toutes les semaines en Europe. Je pense qu’au niveau de la capacité physique ils ne peuvent rien envier aux autres joueurs des autres sélections. Là où il faut accentuer cette question, c’est au niveau du mental. Il faut qu’on n’ait un gros mental contre le Mali parce que ça ne sera pas un match facile.

 

Quelle devrait être la stratégie de Michel Dussuyer pour ce match, lui qui s’est montré peu audacieux jusque là ?

 

Oui ! Je suis d’accord avec vous ; peu audacieux c’est le mot. Je crois que la prudence a plutôt remporté sur l’audace. Pour ce dernier match il faut de l’audace, ajouter à cela de l’intelligence et de la vivacité. L’animation offensive doit impacter dans les trente et quarante premières minutes. Pour ça il peut faire rentrer Ibrahim Traoré comme milieu offensif et miser sur la rapidité du jeune Bastiais François Kamano plus frais que Mohamed Lamine Yattara. Et puis, faire jouer les deux ailiers qu’on n’a, à savoir Ibrahima Sory Conté comme contre la Cote d’Ivoire et Saydouba Soumah pour leur rapidité dans le dos de la défense malienne qui est assez statique.

 

Quelles sont les failles que l’entraineur doit corriger avant ce match contre le Mali ?

 

C’est surtout au niveau de l’animation et de l’intensité du jeu. Contre le Cameroun quand on nous a pressé, nous avons perdu beaucoup de balles. Et ce n’est pas bon surtout quand l’équipe est en position offensive. Premièrement donc il faut éviter les pertes de balles ; deuxièmement il faudrait que notre axe central soit plus vigilent parce que contre le Mali nous avons à faire aux frères Yattabaré qui sont physiques et qui pourraient nous emmerder à ce niveau.

 

En tant que politique, que vous inspire cette grande mobilisation du peuple guinéen derrière son équipe, contrairement au champ politique où chacun y va de sa conviction ?

 

Ça veut dire que la Guinée est la seule chose que Dieu nous a donnée en commun. Nous sommes des guinées qui aimons notre pays et nous sommes des patriotes. L’équipe nationale c’est vraiment le creusé de cette nation. L’équipe nationale aujourd’hui est le facteur d’unité de cette nation, raison pour laquelle tout le monde est mobilisé derrière cette équipe. Il ne s’agit pas d’un problème de parti, parce que nos joueurs ne font pas de la politique, ils n’appartiennent à aucune entité politique donnée. Que ce soit l’opposition ou le parti au pouvoir, nous prions tous pour que cette équipe amène la Guinée très lion dans cette compétition.

 

Peut être un pronostic pour ce match Guinée-Mali ?

 

Guinée-Mali, je pense qu’on va gagner 2-1.

 

Aliou Chérif (+224) 623 72 58 57

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top