Syli

Syli national: Une remise en cause du contrat de Dussuyer à l’origine du non-payement de son salaire

titi camaraSi le sélectionneur national guinéen, Michel Dussuyer n’a pas perçu son salaire depuis qu’il a renouvelé son contrat à la tête du Syli national de Guinée à la fin de la CAN 2012, c’est parce que la procédure pour obtenir la signature du contrat par le ministère des Finances a changé. Désormais quand il faut payer un sélectionneur national au-delà d’un certain montant, le contrat doit être approuvé et signé par l’administrateur des Grands Projets en lieu et place du ministre des Finances. L’information nous a été communiquée par le chef de cabinet du ministère des Sports, Molota Camara que nous venons d’avoir au téléphone.

 

La procédure était tout autre de par le passé. Quand il fallait engager un sélectionneur national, le ministère des Sports mettait en place une commission qui était chargée de procéder à la sélection de trois candidats parmi le lot des postulants. De ces trois noms, un seul est retenu. L’élaboration du contrat a lieu au ministère des Sports. Une fois sur papier, il est signé par le ministre des Sports et visé par le président de la fédération guinéenne de football. Après cet exercice, le dossier est transmis à la section juridique du ministère des Finances qui l’examine avant de le transmettre au patron des lieux pour signature.

 

Selon le chef de cabinet du ministère des Sports, la même procédure a été une nouvelle fois suivie pour renouveler le contrat de Michel Dussuyer. C’est après le dépôt du dossier au ministère des Finances que les services du département des Sports ont su que la procédure a changé. «Quand l’administrateur des Grands projets a reçu le dossier, il nous a fait savoir que le contrat de Michel Dussyer est un contrat de gré à gré, nous a confié Molota Camara.» Pour l’administrateur des Grands Projets, le contrat n’a pas été ficelé selon les normes requises. «Dans ces conditions, il a fait savoir qu’il ne le (le contrat) signera pas avant d’avoir les informations supplémentaires démontrant comment le contrat a été négocié. Il a pensé que nous n’avons pas respecté les règles, a dit Molota Camara. Avant d’hier (8 août), nous les avons transmis une note technique pour compléter le dossier.» Il est donc probable que la situation de Michel Dussuyer soit régularisée dans les prochains jours. «Ce n’est pas un manque de sérieux à notre niveau, a déclaré Molota Camara. Nous déplorons cette situation

 

Même si Molota Camara tente de dédouaner son département avec cette information, nous estimons qu’il a eu un manque de suivi intolérable du dossier de la part des responsables du ministère des Sports. La lourdeur administrative et le manque de communication au niveau du ministère des Finances est tout aussi incompréhensible. Le Syli national étant un symbole incontesté d’unité nationale, une institution à la quelle tout les guinéens s’identifient, les autorités à tous les niveaux ont tout intérêt à revoir leur copie sur tous les sujets concernant l’équipe nationale. La Guinée ne peut pas et ne doit pas continuer à être la risée des autres.

 

Tanou

Redacteur en chef Guineefoot

Rotterdam (Pays-Bas)

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top