Edito

Syli /tournée de Kaba Diawara : un remède inapproprié à un mauvais diagnostic

PARISL’entraîneur du Syli National, Kaba Diawara, poursuit son périple Européen au nom d’une tournée de détection de nouveaux talents en vue de bonifier l’effectif de l’équipe nationale de Guinée. L’initiative est bonne. Elle ne souffre d’aucune contestation.

Cependant, elle est loin d’être une panacée. Loin d’être la solution miracle à l’échec du syli dans les différentes compétitions dans lesquelles l’équipe est engagée. Car le diagnostic révèle, entre autres, un manque d’organisation autour de l’équipe, un environnement atrabilaire, un déficit de ressource humaine de qualité, un manque d’engagement chez les athlètes.
Difficile de dire que la tournée pourrait être cette solution à un problème général. Pire , quand la tournée donne la sensation d’une simple balade, d’une opération d’affichage de la part d’un CONOR contesté certes, mais qui a bien envie de séduire.


Au vis des résultats obtenus, du moins au visas des résultats qu’on peut lire dans le compte-rendu d’étape dont les instruments de communication à la disposition du CONOR ont donnés échos avec une dose d’exagération, il n’y a pas à s’enthousiasmer. Tout au contraire. Il faut reconnaitre que la tournée soulève des interrogations.
Kaba Diawara contesté pour ses résultats depuis qu’il est catapulté à la tête de l’équipe nationale, brandi un trophée qui en est pourtant trop moins. C’est la décision d’Abdoulaye Touré de rejoindre le tricolore national.

A préciser, que le joueur de Genoa, qui a tout au plus une mi-temps dans les jambes, et qui a été déchu de son rêve de porter le maillot des bleus de l’équipe de France, n’avait aucune autre alternative pour relancer sa carrière chancelante que d’accepter la sélection Guinéenne.


C’est donc une offre qui arrive à point nommé pour le joueur qui aura le syli comme un tremplin. De ce fait, avoir désormais ce joueur qui a été au cœur d’une controverse qui a impliqué et altérée l’image de l’ancien vice-président de la FEGUIFOOT, Amadou Diaby, est loin d’un mérite.


En attendant la fin de la mission, les premiers résultats ne font courir personne. Ils posent plutôt le débat sur l’opportunité d’une telle mission pendant que le football traverse une grosse crise.
Par ailleurs, qu’en est-il de l’obligation faite à Kaba Diawara d’élire sa résidence à Conakry afin de superviser les joueurs locaux et aussi participer à améliorer le niveau des formateurs locaux, bien que lui aussi a besoin d’une mise à niveau ?
Le débat est posé.

GUINEEFOOT.INFO

Tag:
Guineefoot Equipe

Guineefoot Equipe

About Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

P