Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
Edito

Syli U20 éliminé : coaching médiocre, préparation tronquée…on ne pouvait espérer mieux

CONAKRY– C’est un vrai coup de tonnerre de voir l’aventure de la Guinée fin aussitôt. Surtout dans une poule A de ce tournoi de l’UFOA où le Syli, à domicile, partait favori avec le Sénégal.

Après cette élimination des guinéens par la Sierra-Léone, chacun y va de son commentaire. Si pour certains cette fin de parcours est le fruit de l’improvisation qui a toujours caractérisée la fédération Guinéenne de football, pour d’autres, le principal coupable reste le sélectionneur Dian Bobo Baldé.

Mais le vrai problème, se situe à trois (3) niveau, je pense .

Une compétition, ça se prépare..

Malheureusement en Guinée, la fédération ne prend les choses en mains qu’à à veille des compétitions. Toujours de l’amateurisme donc. Avant ce tournoi, le Syli Junior n’a pas eu un temps de préparation assez conséquent..

L’équipe n’a entamé son regroupement qu’à quelques semaines du coup d’envoi de la compétition. Et ce regroupement s’est fait avec des joueurs parfois en manques de compétitions dans les jambes, diminués donc physiquement. Même s’il y avait quelques éléments qui sont titulaires en clubs en Ligue 1(Issiaga Camara avec Wakriya, Kalil avec l’académie SOAR..etc).

L’entraîneur assistant Sékou Somparé, n’a pas suffisamment travaillé avec son équipe, et l’arrivée tardive de Dian Bobo Baldé n’a pas non plus facilité les choses. Durant ce tournoi, on a vu une équipe de Guinée sans repères et surtout en manque de cohésion.

Dian Bobo est arrivé en Guinée à quelques jours du démarrage du tournoi, lui qui était accusé à tort ou à raison d’avoir dans un premier temps refusé le poste à cause d’un salaire dérisoire.

Dian Bobo Baldé, un premier coaching discutable et médiocre…

Ne dit-on pas souvent qu’on ne change pas une équipe qui gagne ? Sa première expérience sur le banc du Syli est loin de convaincre. Sur les trois matches disputés par la Guinée dans ce tournoi de l’UFOA, on n’a pas réellement senti la patte de Dian Bobo. L’apprentissage est pour le moment dur pour lui.

De la victoire 2-0 contre la Mauritanie, en passant par le nul 0-0 chanceux contre le Sénégal, et donc cette défaite 2-3 contre la Sierra-Léone, le sélectionneur guinéen a à chaque fois tenté en vain de trouver son onze.

Avec un système défensif prôné par l’ancien du Syli, on a vu une équipe trop faible contre la Sierra-Léone..Dans son 11 de départ, Dian Bobo Baldé a innové et effectué des changements qui ont surpris des observateurs. En mettant sur le banc des éléments comme Alya Touré, excellent jusque-là, et Algassimou Bah, l’ex défenseur du Syli minimisait peut-être l’adversaire Sierra-Léonais.

Et à l’arrivée, il a appris à ses dépens, son équipe est logiquement éliminée du tournoi. Et dire que Dian Bobo Baldé envoie déjà un mauvais signal chez les supporters guinéens qui l’ont fortement hué au stade après cette surprise élimination.

Mohamed Lamine Touré

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top