Syli

Tham Camara, vice-président du comité de normalisation « des sanctions sévères seront prises contre ces fausses défections … »

CONAKRY– A quelques jours de son match capital des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations (Gabon 2017), la Guinée se prépare activement avant de se frotter contre le Swaziland à Mbabane.
 
Pour ce match prévu le dimanche 5 juin prochain, Kanfory Lappé Bangoura devra composer sans LASS Bangoura et Yattara bléssés et Florentin Pogba forfait. Le comportement de ce dernier qui aurait imposé à Lappé la sélection de  son jeune frère Mathias suscite assez d’indignation tant chez les supporters que chez les autorités sportives guinéennes. 
 
« C’est à la fédération de sévir pour le cas de Florentin Pogba » avait annoncé le sélectionneur de la Guinée dimanche dernier.
 
La réaction du comité de normalisation qui fait office de la fédération Guinéenne de football n’a pas tardé. Le vice-président de ce comité s’est dit surpris de ce comportement de Pogba, pourtant qui servait de bel exemple sous l’ère Fernandez.
 
« Normaliser le football, cela veut dire faire une rupture aux anciennes pratiques. L’essentiel pour nous en ce moment, c’est la qualification du Syli à la prochaine CAN qui signifie forcément gagner  au Swaziland. Après ce match, nous attendons le rapport de l’entraineur Lappé, pour prendre des mesures possibles. Et parmi ces mesures, la sanction fera partie parce que vous savez que la FIFA est clair la dessus (….) Si un joueur sélectionné tourne dos à son pays pour des raisons fantaisistes, on peut le sanctionner » nous a confié Amadou Tham Camara ce mardi.
 
Des sanctions ? Il en a toujours été questions pour des joueurs qui refusent la sélection guinéenne pour des raisons qui ne tiennent pas, comme cela a été le cas pour Kevin Constant. Mais la fédération a toujours montré ses limites sur ce point. Cette fois, le comité de normalisation promet de mettre fin à cette pratique récurrente au sein du Syli.
 
« On ne peut pas refuser la sélection nationale sans une raison bien fondée, donc après, nous allons saisir la CAF, la FIFA et les clubs concernés pour que des sanctions sévères soient prises contre ces joueurs (…) Désormais, on ne va plus tolérer ces faux bonds » promet le vice président du comité de normalisation.
 
Ces déclarations seront-elles suivies d’effet  pour qu’enfin cesse la pagaille qui a toujours régné au sein du Syli national? 
 
Attendons de voir !!!
 
Mohamed Lamine TOURE
Tél : +224 622 653 422
Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top